Femina Logo

A 23 ans, le parcours de Camille Kunz est impressionnant. Après avoir décroché le prix Fashion Angels récompensant la meilleure collection de bachelor à la Head en octobre 2012, la jeune femme a effectué un stage chez Bernhard Willhelm, à Paris, avant de se charger du design des vêtements de sport de la marque suisse Mover. Auparavant, Camille avait déjà usé de ses talents à Amsterdam, à Londres et à New York.

Sélectionnée pour faire partie des 10 finalistes du Festival de mode d’Hyères, elle a remporté le prestigieux prix Chloé, une bourse de 15'000 euros mise en jeu par la marque française. Chaque candidat avait réalisé un look inspiré par l’histoire de la marque. Geoffroy de La Bourdonnaye, directeur de cette dernière, a affirmé que, chose rare, la silhouette proposée par Camille avait fait l’unanimité, tant au sein de la firme qu’auprès du jury, présidé par le styliste Felipe Oliveira Baptista. Nous avons rencontré Camille à Hyères, peu avant l’annonce des résultats.

Comment décririez-vous votre collection pour hommes, The boys vanishes?
Elle raconte l’histoire de mes trois frères et de moi. Petite, j’ai toujours eu envie de me fondre dans leur univers, d’appartenir à leur gang de mecs. J’ai choisi de me réapproprier l’identité de leurs vêtements.

De quelle manière avez-vous procédé?
J’ai effectué trois interventions. Premièrement, les imprimés. Ces derniers, inspirés par le carrelage et la tapisserie de ma maison, reflètent la banalité quotidienne qui, d’une certaine manière, est ici sublimée. Deuxièmement, j’ai travaillé avec du silicone coloré, matière dans laquelle je plongeais certaines parties des vêtements. Cela me faisait penser aux gants que l'on utilise pour jardiner, c’était une manière de me plonger au sens propre dans leur monde. Enfin, grâce à la technique de la coupe, je suis parvenue à effacer les lignes des différentes pièces.

Que représente le Festival d’Hyères pour vous?
Faire partie des 10 finalistes m’offre une visibilité internationale. Je reçois de nombreux feed-back de professionnels, c’est très enrichissant. Je pense toutefois que mes chances de gagner sont minimes, de très très beaux travaux sont présentés.

Quels sont vos projets d’avenir?
J’aimerais pouvoir travailler dans une maison renommée, si possible à Paris ou à Anvers.

Créer des vêtements pour femmes, vous y pensez?
Ce n’est pas quelque chose que j’exclus, loin de là. J’ai toujours été davantage inspirée par la mode masculine et ses différents codes. Créer pour les hommes me permet de prendre de la distance avec mon corps ainsi qu’avec ma perception de la mode. Mais qui c’est, peut-être qu’un jour…

MRI
1 / 17© DR
MRI
2 / 17© DR
MRI
3 / 17© DR
MRI
4 / 17© DR
MRI
5 / 17© DR
MRI
6 / 17© DR
Perlyphotography.com
7 / 17© DR
MRI
8 / 17© DR
MRI
9 / 17© DR
MRI
10 / 17© DR
MRI
11 / 17© DR
MRI
12 / 17© DR
MRI
13 / 17© DR
MRI
14 / 17© DR
MRI
15 / 17© DR
MRI
16 / 17© DR
MRI
17 / 17© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E33: Les bienfaits de la course à pieds

Que vous soyez déjà complètement fan de jogging, que vous souhaitiez vous y mettre petit à petit ou que vous ne compreniez pas comment on puisse s'infliger une telle «torture», cet épisode est pour vous. Deux spécialistes du sport nous expliquent les avantages de cette activité, les risques qu'elle peut présenter et les meilleures stratégies à adopter quand on débute, ou quand on souhaite progresser. Motivant! 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E32: Comment mieux dormir

Que vous ayez toujours eu un peu de mal à vous endormir ou que cette période particulière rende vos nuits plus agitées, cet épisode est pour vous: un expert nous explique ce qui rend Morphée si imprévisible et nous donne des pistes pour passer des nuits plus reposantes. À écouter le soir, avant de se mettre sous la couette. 

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina