Femina Logo

Hipster! Mais qui es-tu donc? Ce terme, originaire des années 1940, désignait à l’initial les amateurs de jazz qui adoptaient le mode de vie de leur idole. C'est-à-dire aussi bien la tenue vestimentaire, le langage argot, l’attitude qui se voulait détendue et «cool», les codes de conduites sexuelles libres ainsi que l’usage de drogue. Ces hipsters d’antan, souvent de jeunes blancs imitant les noirs des villes urbaines, ont ainsi créé une tendance nouvelle. Aujourd’hui, et depuis la fin des années 2000, c’est le grand retour de la tendance hipster à Brooklyn, Berlin et Londres. Cependant, le mouvement stylistique a évolué par rapport à cette génération du XXe siècle. N’est pas hipster qui le veut, qu’on se le dise tout de suite! Alors, comment le reconnaître?

Son look
Facile! Le hipster se distingue aisément des autres modes vestimentaires. Arborant une moustache bien taillée, il porte habituellement des chemises à carreaux (comme les bûcherons, oui) ou des gilets en jean ou coton, des vieux jeans ou des pantalons en velours côtelé assez près du corps, un bonnet Carhartt, des grosses lunettes au look fifties. Et pour accessoires, ne pas oublier la montre à gousset, le Lomo et la bicyclette. Ainsi que l’iPhone avec l’écran cassé, le comble du hype!

Selon Camille Loreille, styliste parisienne, le hipster est «un bobo de 18-30 ans, qui s’habille principalement dans les friperies rétro, ou de manière vintage dans des boutiques de marques comme The Kooples ou American Apparel. Pantalons skinny, chemise à carreaux, T-shirt à motifs, le but du hipster est de sortir de l’ordinaire, mais de paraître tout ce qu’il y a de plus normal et décontract. Et pas de chaussettes, le hipster porte ses converses ou sneakers vintage pieds nus! Pas de barbe de trois jours non plus, mais la moustache, ainsi que la coupe de cheveux rétro coiffée décoiffée!»

Ses particularités
Le hipster se veut être «inclassable». Quand bien même il reprend des codes des générations antécédentes, il les applique avec une touche bien vintage et rétro précise et réfléchie. Il aime cultiver une image qui se veut négligée mais orchestrée: l’entièreté de son look est méticuleusement étudiée.

Ses valeurs
Le hipster, c’est un peu l’écolo vert des villes, l’artiste raté qui n’écoute que sa créativité. Sa pensée est indépendante, il apprécie la contre-culture ainsi qu’une politique progressiste, mais surtout le goût pour la différence. Véritable fétichiste de l’authentique, il se voit comme non-conformiste. Mais force est de constater que son anticonformisme est devenu très conforme dans cette tendance hipster. Il suffit de se balader à Brooklyn, Londres ou Berlin, leurs fiefs, pour comprendre que le hipster se fond dans la masse de ses semblables. Cela perd un peu de son côté underground non? Et attention! Aucun hipster ne reconnaîtra jamais en être un car le reconnaître serait se donner un statut et une appartenance à un groupe. Et cela, c’est perdre toute sa coolitude!

Dans l’ère du temps
Bien que côté look le hipster affiche vêtements et accessoires rétro et vintage, il est tout ce qu’il y a dans l’ère du temps au niveau des technologies. Très branché web et réseaux sociaux, le hipster ne lâche pas son iPhone. À la pointe de la technologie, il écoute également de la musique électro, suit des études en école d’art ou est graphiste. Rien d’étonnant si vous constatez qu’il produit lui-même son miel et son potager sur son balcon ou le toit de l’immeuble en plein cœur de ville urbaine, le hipster écolo s’adapte à son habitat. Végétarien ou végétalien, il a un régime de vie bien cadré à ses idéologies.

L’avenir du hipster
Tendance perdue ou oubliée pendant un demi-siècle avec l’arrivée du hippie dans les années 60, la voilà de retour depuis quelques années. Elle est apparue d’abord à Brooklyn, puis les villes branchées d’Europe (Londres, Berlin, Paris). Aujourd’hui, cette mode fait beaucoup parler d’elle-même si elle reste méconnue du grand public. Elle s’est intégrée largement dans la société auprès des jeunes hommes. Devenue quasi passe-partout, elle est tout aussi adorée et adoptée que celle du hippie ou du rocker. Maintenant, le terme se réinvente et s’adapte aux différentes ethnies. Pour les personnes de couleurs noires, le terme se transforme en « Bibster ». Pour les asiatiques, ce sera « Chipster ».

Et vous?
Pour découvrir si vous aussi êtes un hipster, rien de plus simple. Voici un schéma du site Mercialfred.com (dans notre diaporama ci-dessus) qui déterminera si oui ou non vous êtes un hipster!

DR
1 / 7© DR
DR
2 / 7© DR
DR
3 / 7© DR
DR
4 / 7© DR
DR
5 / 7© DR
Mariecarlota
6 / 7© DR
DR
7 / 7© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.