Femina Logo

C’est fin août, à Zurich, que nous avons rencontré les deux jeunes femmes qui se cachent derrière le label Van Bery. Premier visage, premier moteur de la marque: Berivan Meyer, créatrice diplômée de l’Académie Royale des Beaux-arts d’Anvers, passée par la maison Loewe à Madrid, fille du sculpteur Henri Meyer et de l’illustratrice Anne Wilsdorf. Dotée d’une créativité débordante, elle a un talent fou. Mais comme il est rarement facile de vendre son propre travail, Berivan a eu besoin de quelqu’un pour l’aider à se faire connaître. Et c’est là qu’intervient Marie Tournant. Après une formation à L’EDHEC (grande école de commerce française) et une décennie passée à œuvrer dans une banque d’investissement, celle-ci accepte de prendre en main les relations publiques et commerciales de Van Bery. La créativité de Berivan et les connaissances de Marie ont fait merveille et ont rendu possible une plus grande diffusion des collections ainsi qu’une meilleure visibilité.

Un fort potentiel

En août dernier, c’était donc pour elles une première: le rendez-vous avec l’organisateur des Fashion Days de Zurich, la société américaine IMG, en charge également des Fashion Week de New York ou Berlin. Uniques Romandes à présenter leur collection printemps-été 2011 lors de cette manifestation, elles s’avouent très fières d’avoir été repérées parmi la multitude de créateurs. Pourquoi elles? «Nous croyons très fort au potentiel de développement de Van Bery, explique Stefan Hansel, directeur commercial d’IMG Suisse. Depuis plusieurs collections, leur style s’affirme et ont vraiment assez d’étoffe pour développer une carrière internationale.»

A l’époque, Berivan et Marie se posaient mille questions sur l’organisation de l’événement: la date (seront-elles le même soir que Cavalli?), l’ordre de passage, les mannequins, l’équipe en backstage.

Ode à l’ultraféminin

Depuis, les choses ont grandement avancé et, actuellement, elles peaufinent les détails, comme la musique (punk electro) et les coiffures. Il faut que tout soit parfait afin que le défilé soit à la hauteur de leur collection. Une collection à leur image: ultraféminine et coquette, avec cette touche d’extravagance qui fait leur particularité. On aime la délicatesse et la douceur qui se dégagent des chemisiers en coton, l’esprit vintage des jupes taille haute et l’harmonie surprenante des teintes, tantôt flashys, tantôt très douces. On craque aussi pour les robes délicates qui matchent bien avec les vestes audacieuses et les parkas. Si la Romande est à l’image de la femme Van Bery, douce et originale, alors nous, on adhère!

Van Bery, en vente notamment chez Camille à Lausanne, Bluevelvet à Vevey, Notting Hill à Genève et Supremo à Neuchâtel.

Fashion Days de Zürich

Du 9 au 12 novembre 2011. Tout le programme et tickets online sur www.charlesvoegele-fashiondays.com

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.