Femina Logo

Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy

La petite histoire... C’est dans les années 1950, à l’époque du tournage de Sabrina, qu’Audrey Hepburn et Hubert de Givenchy se rencontrent. L’actrice connaît le travail du couturier, elle décide qu’il l’habillera pour ce film. Givenchy tombe sous son charme frêle et façonne une nouvelle Audrey: une It-girl naît. Leur collaboration se poursuivra et le créateur signera même la deuxième robe de mariage d’Audrey.

La consécration... Hubert de Givenchy hisse Audrey au rang de première égérie de l’univers du parfum avec sa fragrance L’Interdit. Véritable icône mode, elle fera également succomber Salvatore Ferragamo, qui lui dédie des ballerines.

La leçon de mode... L’alchimie du tandem donne naissance à une nouvelle image de la simplicité et de l’élégance: tailleur cintré, marinière, robe corolle… Ce style intemporel teinté de classicisme minimaliste influence encore beaucoup de créateurs aujourd’hui.

Françoise Hardy & Paco Rabanne

La petite histoire... En1966, Françoise, portant du Paco Rabanne, fait la couverture de Harper’s Bazaar Allemagne. Elle est LA vedette en vue et sera la meilleure publicité de ce couturier d’avant-garde. La même année, la chanteuse fait la une de ELLE France photographiée par son «fiancé» et mentor Jean-Marie Périer en minirobe en rhodoïd blanc griffée… Paco Rabanne. Ce dernier ne cessera ensuite de lui créer des tenues de scène avant-gardistes pour ses shows ou ses films.

La consécration... Tout le monde a entête cette combinaison métallique, vision idéalisée de la femme des années 2000. Un look de scène historique qu’une certaine Madonna aurait sans doute aimé.

La leçon de mode... Paco dit de Françoise qu’elle est le symbole de la féminité des années 1960 comme BB était celui des années 1950.Le créateur et sa muse incarnent la mode futuriste, l’esprit rock et pop sixties, la «french touch», bien avant Daft Punk…

Loulou de la Falaise & Yves Saint Laurent

La petite histoire... Comme sa mère, mannequin favori de Schiaparelli, Loulou se lance dans la mode et pose pour les meilleurs photographes mondiaux. Elle a pour amis Robert Mapplethorpe ou encore Andy Warhol. De passage à Paris, elle rencontre Yves Saint Laurent en 1968 lors d’un thé donné par un ami. Quatre ans plus tard, elle rejoint la grande maison à la demande du couturier. Créatrice de bijoux et de chapeaux pour la mythique griffe, cette originale apporte un vent de fantaisie glamour aux collections.

La consécration... Elle est «l’incarnation de la Parisienne», celle de l’époque Rive Gauche imaginée par Saint Laurent lui-même. Un mélange de chic décontracté et d’allure androgyne.

La leçon de mode... Elle, dans son dressing, lui, dans ses collections, ont toujours su mixer blouses en soie colorées, costumes bien coupés et influences africaines (des imprimés et accessoires notamment) sans faute de goût. On doit à ces deux-là l’esprit seventies glamour. Le «mix and match», c’est aussi eux! Gageons qu’Hedi Slimane, aujourd’hui aux commandes de la marque Saint Laurent, devrait vite trouver sa Loulou à lui.

Frédéric Huijbregts/Corbis
1 / 8© DR
Keystone
2 / 8© DR
3 / 8© DR
Keystone
4 / 8© DR
Bettmann/Corbis
5 / 8© DR
Eric Robert/VIP Production/Corbis
6 / 8© DR
Thierry Orban/Sygma/Corbis
7 / 8© DR
John Van Hasselt/Sygma/Corbis
8 / 8© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.