Femina Logo

La contrefaçon se porte comme un charme. En 2011, le nombre de saisies effectuées par l’Administration fédérale des douanes a encore augmenté. Et les commandes via internet ne font qu’intensifier le phénomène (non, ce sac de la célèbre marque française au pictogramme à 150 francs ne peut pas être un vrai, désolé). L’année dernière, ce sont ainsi pas moins de 59000 articles contrefaits qui ont été interceptés à nos frontières.

Et la liste de tous ces articles saisis, présentée hier par Jérôme Coquoz, directeur des douanes pour le troisième arrondissement (soit la Romandie) est un drôle d’inventaire à la Prévert. Médicaments de provenance douteuse, faux smartphones, fausses tablettes et faux téléphones portables, lunettes ou ceintures issus soit-disant d’une grande maison de couture italienne, montres et sacs à main a priori chiquissime à la pelle… Notamment.

Mais que risque-t-on, aujourd’hui, en se faisant attraper à l’aéroport de Genève avec un article de contrefaçon (un sac à main, au hasard, acheté à Rome)? Vous pouvez déjà dire adieu à votre nouvelle acquisition. Séquestrée, elle sera ensuite envoyée auprès de la marque flouée. Qui décidera à son tour si elle entreprend des démarches juridiques, la plupart du temps envers le revendeur et le fabricant de l’article, mais potentiellement aussi envers l’acheteur, à savoir vous. Dans d’autres pays européens (en France notamment), les risques encourus sont plus conséquents, allant de l’amende jusqu’à des jours de prison.

Les drogues, évidemment, font partie des autres surprises que les douaniers découvrent régulièrement. Et dans le lot, une nouveauté : les gouttes K.O., ou GBL. A la base un nettoyant de jantes, dénué d’odeur et de goût, et qui ingurgité produit exactement les mêmes effets que le GHB, la fameuse drogue du violeur. 208 litres de cette substance, soit l’équivalent de 100000 doses, ont été interceptées en 2011. On garde donc son verre près de soi lors de la prochaine sortie en boîte de nuit…

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.