Femina Logo

La Serpenti

Le serpent a toujours fasciné. Bulgari en a fait l’un de ses symboles dans de nombreuses collections. La montre-bracelet Serpenti allie savoir-faire et personnalité.

Sa création

Les premiers modèles de montre-bracelet évoquant le serpent datent de la fin des années 1940. Ils sont le fruit direct de la technique du Tubogas (littéralement tuyau de gaz). Mis au point par le joaillier italien, ce procédé permet de fabriquer des bracelets très souples mais gardant leur forme lorsqu’ils s’enroulent autour du poignet. Au départ très stylisées à cause du processus de fabrication, ces pièces deviennent par la suite beaucoup plus réalistes et riches en détails, comme par exemple: la montre logée dans la tête du reptile. Dans les années 1960, la collection «Serpenti» se décline en couleur.

Son inspiration

Figure présente dans de nombreuses mythologies, le serpent n’a cessé de hanter l’imaginaire humain. Il est une incarnation de sagesse, de vitalité et de fertilité, une représentation du cercle de la vie ainsi que de l’immortalité. Chez Bulgari, il symbolise séduction et sensualité: épousant les courbes du corps féminin, il ne fait qu’un avec la belle qui le porte.

Son égérie

En 1962, la montre-bracelet «Serpenti» devient célèbre par la grâce de l’actrice Elizabeth Taylor. Lors du tournage de Cléopâtre, elle se prête à une séance photos sur le plateau. A son poignet: un modèle en or jaune aux yeux d’émeraude et serti de diamants. Le mythe est lancé. La star était si attachée à la marque que Richard Burton dira: «Le seul mot d’italien qu’Elizabeth connaisse est Bulgari.»

Ses secrets de fabrication

Le désir de réalisme entraîne le développement technique. Dans les années 1960, des maillons en émail ou sertis de pierres constituent le corps de la montre-serpent. Ils sont préparés séparément puis assemblés. Une charnière les relie. Le secret réside dans le ressort inséré à l’intérieur du bijou, qui permet sa grande flexibilité. Pour le mouvement des montres, des collaborations sont établies avec, notamment, Jaeger-LeCoultre ou Vacheron Constantin.

Aujourd’hui…

Ce joyau évoluant comme la mode, on peut dire que d’une certaine façon, il se démocratise. «Les gens ne veulent plus de bijoux qu’ils n’osent arborer que lors d’occasions spéciales, mais des objets qu’ils peuvent porter souvent, parallèlement à d’autres accessoires», déclarait Gianni Bulgari au New York Post en 1970. D’ailleurs aujourd’hui, les personnalités qui mettent cette montre à leur poignet sont très différentes: Dita Von Teese ou Mila Jovovich sur les tapis rouges, ou encore la chanteuse rock Florence Welch du groupe Florence + The Machine, dans son clip Spectrum.

Le Kelly

Fruit du dessin d’un sellier et de la grâce d’une future princesse qui lui donnera son nom, le sac d’Hermès est un véritable trésor. Aujoud’hui comme hier, la plupart des modeuses aimeraient posséder cet accessoire hors classe de la maison parisienne.

Sa création

Ce «must have», qui ne s’appelle pas encore Kelly, voit le jour dans les années 1930. Le sellier Robert Dumas, patron d’Hermès, veut ses lignes simples et architecturées. Le succès est immédiat.

Son inspiration

L’idée d’origine de son créateur était de dessiner un sac pour dames reprenant l’esprit d’une sacoche de cavalier, mais version chic.

Son égérie

L’actrice américaine Grace Kelly a fait de ce sac une star. En 1958, une photo d’elle et de son fiancé, le prince Rainier de Monaco, consacre l’accessoire. Porté élégamment devant son ventre, il dissimule une grossesse point encore officielle… Le cliché fait la une des magazines et l’impact sur la marque est immense. Les clientes rebaptisent le modèle du nom de sa plus belle ambassadrice: la princesse de Monaco.

Ses secrets de fabrication

Pour la petite histoire, un Kelly est réalisé en 18 heures de A à Z par une seule personne. Chaque pièce est marquée d’un poinçon qui permet d’identifier l’année de fabrication ainsi que l’atelier et l’artisan qui l’ont réalisée. Le sac est disponible dans un large choix de tailles, couleurs et matières: crinolin (tissage de crin et de lin), agneau, crocodile, autruche, veau grainé, taurillon Clémence… Pour les vitrines des grands magasins ou en exposition, on a pu voir des Kelly en chocolat, en plexiglas, brodé par Lesage et même en taille «gulliveresque»: 4 m de hauteur sur 1 m de largeur.

Aujourd’hui...

En 2004 puis en 2006, Jean Paul Gaultier alors directeur artistique de la maison Hermès développe la ligne Kelly et imagine des pochettes «Pochette Mini Kelly» et «Kelly long». Puis les déclinaisons se sont multipliées: entre le portefeuille, le sac sceau So Kelly ou le sac Toolbox, tous ces modèles sont directement dérivés de l’original.

La Trinity

La bague aux trois anneaux en trois ors différents a bientôt un siècle et conserve toujours la même aura. Quel meilleur gage d’amour, d’amitié et de fidélité que cette longévité? Une bonne raison pour en faire son alliance de mariage.

Sa création

Les archives de la Maison Cartier en ont conservé les dessins suggestifs: une bague à trois anneaux de trois métaux différents qui s’entrelacent et se combinent comme intuitivement sur la peau… Evocation graphique de l’Art déco, la «3 ors» est créée en 1925 par Louis Cartier suite à une demande de Jean Cocteau, un de ses amis.

Son inspiration

Selon qu’on est chrétien ou non, les trois anneaux prendront une signification différente… Pour l’iconographie chrétienne, la Trinité représente le Père, le Fils et le Saint-Esprit, ce dernier étant la relation d’amour qui unit les deux autres. Les agnostiques, eux, verront dans le premier anneau en or rose un symbole d’amour, comme la fleur, dans l’anneau en or jaune, le mari, donc la fidélité, et dans celui en or gris, l’amitié. Enfin,le chiffre 3 symbolise le masculin dans la psychanalyse Jungienne.

Son égérie

A peine la bague est-elle née que le poète français Jean Cocteau en commande une pour lui et une autre pour son ami, l’écrivain Raymond Radiguet. Une manière poétique de lui demander sa main… Anticipant en quelque sorte la tendance, le poète élève le bijou au rang d’objet culte et impose une façon inédite de le porter: à double exemplaire et toujours au même doigt! Dans les années 1970, la bague est lancée en série et en trois tailles, devenant «officielle ment» une alliance. En 1988, elle est enfin rebaptisée «Trinity».Longtemps considéré comme «la» bague d’amour des homosexuels (portée à l’auriculaire), ce bijou au design indémodable et minimaliste (sans pierres) est aujourd’hui porté par tous et se transmet de génération en génération.

Aujourd’hui...

De multiples versions de la Trinity ont fleuri: la Trinity classic, 3 ors anneaux fins ou anneaux larges gravée Cartier, la Trinity XL, la Trinity tout or gris gravée Cartier, la Trinity 3 ors sertie de diamants de couleurs rose, jaune et blanc, etc. Il est toujours possible de graver un nom ou un message à l’intérieur. La légende semble toujours intacte et inspirante, en route vers l’intemporalité.

DR
1 / 16© DR
DR
2 / 16© DR
DR
3 / 16© DR
DR
4 / 16© DR
DR
5 / 16© DR
DR
6 / 16© DR
DR
7 / 16© DR
DR
8 / 16© DR
DR
9 / 16© DR
DR
10 / 16© DR
DR
11 / 16© DR
DR
12 / 16© DR
DR
13 / 16© DR
DR
14 / 16© DR
DR
15 / 16© DR
DR
16 / 16© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.