Femina Logo

Avant de foncer en jardinerie, observez votre balcon. Comment est-il orienté? Quand profite-t-il des rayons du soleil? Est-il vitré ou certains endroits r estent-ils à l’ombre? S’il donne plein nord ou demeure sombre, fleurs, fruits et légumes y seront malheureux, car ils ont besoin de lumière pour s’épanouir, mieux vaudra alors choisir les variantes aromatiques ou vertes.

Côté contenants, les pros préfèrent la terre cuite, mais le plastique peut s’avérer un meilleur choix si vous comptez les déplacer ou s’ils doivent passer l’hiver dehors. Dans ce dernier cas, prévoyez de les abriter en les installant près d’un mur, d’emballer le pot, voire la plante s’il s’agit d’une variété méditerranéenne. Les espèces locales peuvent se passer d’habillage, sauf par très grand froid. Enfin, sachez que l’on ne plante rien avant les saints de glace, soit avant la mi-mai!

Je veux… un extérieur 100% vert

L’espace dont vous disposez est ensoleillé ou semi-ombragé? Les bambous vont l’adorer. «Préférez les «fargesia» à racines aux variétés traditionnelles dont les rhizomes cassent les pots», prévient Aude Grognuz, pépiniériste chez Andréfleurs à Assens (VD). Attention aussi à leur taille, qui peut varier entre 40 et… 240 cm! Pour éviter la monotonie, jouez sur les nuances de vert et les différentes teintes de bois. Prévoyez de nombreux arrosages, le bambou buvant beaucoup. Sinon, le «physiocarpus», avec ses trois variétés de feuillage (rouge, jaune ou vert-jaune), peut être sympa, mais il perdra ses feuilles en hiver. Balayages en perspective donc… Si vous sou haitez voir du vert toute l’année, tournez-vous plutôt vers des conifères ou des faux-cyprès. Côté plantes basses, enfin, les fougères sont idéales – attention, certaines perdent leurs feuilles à la mauvaise saison! Là aussi, jouez sur les variétés pour faire cohabiter diverses tonalités.

Je veux… une loggia fleurie

Vous avez le choix entre les plantes à rocaille, plutôt rase-mottes, et les plantes à massif, qui peuvent monter jusqu’à 180 cm! Ces deux catégories s’épanouissent sans problème en pots. Certaines espèces aiment l’ombre, comme les cyclamens, les astilbes, les cœurs-de-Marie, les hostas. En mi-ombre, on trouvera les lobélias, les impatiens et certains bégonias. Très appréciées pour leur longue floraison qui s’étend d’avril à octobre, les potentilles sont à l’aise en plein soleil comme à mi-ombre. Sur un balcon très ensoleillé, vous pouvez craquer pour des méditerranéennes telles les hibiscus, les bougainvillées, certains bégonias et les fuchsias. Si vous aimez les arbustes, «veillez à ce qu’ils aient toujours 40 cm de terre sous les pieds», rappelle Aude Grognuz. Et si vous souhaitez des fleurs même en hiver, à condition que le lieu soit ensoleillé ou semi-ombragé, installez-y un laurier-tin: ses jolies fleurs blanches éclosent de novembre à mars.

Je veux… des aromatiques

Soleil ou mi-ombre, les deux sont possibles, à quelques exceptions près, comme le basilic qui raffole de la sécheresse et de la chaleur. Ensuite, au rayon des espèces vivaces – comprendre: qui repoussent au printemps –, on trouve le thym, le romarin, la verveine, la menthe, le laurier et la sauge. Toutes préfèrent grandir en pots. Méfiance pourtant avec la menthe, qui a tendance à se montrer très envahissante! Les vivaces demandent quelques soins en fin de saison pour faire bonne figure l’année suivante: thym et sauge apprécieront que vous coupiez leurs parties sèches. Le romarin et la verveine citronnée doivent être taillés en début d’année. Les lavandes, pour former de jolies boules, exigent deux tailles – dont une en février qui les rabat de moitié. Toutes préféreront passer l’hiver à l’abri, mais avec de la lumière (dans un garage, par exemple). Les annuelles enfin, tels l’aneth, le persil et la coriandre, s’épanouiront parfaitement en caissettes.

Je veux… un minipotager

«Oubliez les semis, partez sur des plantons», recommande Carole Lohri, horticultrice. Les tomates, en caissettes ou en pots, apprécieront un balcon ensoleillé. Même chose pour les poivrons, les piments, les haricots (en pots), les radis (en caissettes), voire, si vous disposez de suffisamment de place, les courges ou les courgettes. En mi-ombre, des salades – à tondre, roquette, tout est possible, y compris la pommée, à condition de ne pas trop serrer les plantons. Côté fruitiers, une foule d’arbres, notamment les pommiers et les poiriers, existent dans des variétés naines se plaisant tout à fait en pots, «à condition que ceux-ci mesurent au minimum 40 cm de haut», prévient l’horticultrice. «Leur durée de vie sera simplement moins longue qu’en pleine terre», précise-t-elle. Myrtilles, fraisiers, toutes les baies se plaisent en caissettes comme en pots, toujours au soleil, car sanslui, pas de floraison, donc pas de fruits!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina