Femina Logo

Chez qui on est?

Musicien né à Eisenach en ex-Allemagne de l’Est, Matthias a fait des études de Lettres, musicologie et histoire de l’art à Halle et Leipzig. Il est venu les achever à Lausanne où il réside depuis 1989. En partant, il a eu envie d’emporter un peu de chez lui dans son nouveau lieu de vie. Pour aménager son appartement, il s’est inspiré de la maison de Gœthe à Weimar. Le bleu de son salon est le même qui habille celui du fameux poète. Autre détail: il déteste la lumière électrique à laquelle il préfère celle des bougies, «tellement extraordinaire». Leurs flammes vacillantes confèrent à l’endroit tout son charme.

Le salon-salle à manger

Les chaises Louis XVI, trouvées dans une liquidation, ont été peintes dans la même couleur que les boiseries, puis vieillies. Elles ont ensuite été rhabillées de [1] tissu (Comoglio à Paris, 22 rue Jacob, 75006 Paris). Au centre de la table, du faux marbre réalisé au pinceau par un ami, et du buis artificiel apporte sa verdure dans des [2] contenants style Louis XVI (Schilliger, ancienne collection). Le chandelier est un objet de famille et les lampes Ikea ont été vêtues de noir à la gouache. Le mur gauche a été peint dans le fameux [3] bleu du salon de Goethe (peinture Farrow & Ball). Matthias ne l’a pas posée jusqu’au plafond «pour créer une illusion de hauteur». Quant au tableau, c’est un vrai faux: une image en couleur a simplement été vernie puis entourée d’un cadre! Le mur du fond est tapissé d’une fresque de papier peint.

La cheminée

Elle est purement décorative. Matthias a reçu le manteau d’une connaissance: «Il est très pratique, car il était impossible de mettre un meuble plus imposant à cet endroit sans encombrer l’espace.» Pendule et appliques ont été chinées dans une brocante du boulevard de Grancy à Lausanne.

La chambre à coucher

Un défi dans cet espace étroit! Matthias a placé son lit de façon à donner de la profondeur. Il a créé le baldaquin dans une réédition de [1] toile de Jouy (Marché Saint-Pierre à Paris) et peint les murs et le bureau – fait sur mesure – dans un vert très sombre ([2] peinture Farrow & Bal). Il a recollé la lampe en albâtre cassée, et masqué les trous d’un pompon. [3] Bibliothèque (Calame Meubles Discount). [4] Frise («Byron» chez Laura Ashley, à Genève).

Le coin lecture

Le poêle a été trouvé chez un brocanteur et fonctionne. Matthias aime s’installer dans un des fauteuils pour boire le thé à 17 h. La théière est un cadeau. Quant à l’arrangement de branches, il l’a réalisé à partir de bois ramassé à Bayreuth après une représentation du Crépuscule des dieux de Wagner. Il a superposé des gravures des châteaux de Thuringe de façon à donner une impression de hauteur ([1] cadres Coop, ancienne collection).

Le meuble du salon

Le miroir a été entièrement bricolé par Matthias. Les frises viennent de chez une amie antiquaire et les listes de la Coop. Il a repeint le tout à la gouache puis l’a ciré et vieilli. Au-dessous, un meuble TV des années 50-60 entièrement traité façon faux marbre, comme la table à manger.

DR
1 / 6© DR
2 / 6© DR
DR
3 / 6© DR
DR
4 / 6© DR
DR
5 / 6© DR
DR
6 / 6© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.