Femina Logo

En collaboration avec

D'autres endroits sont cependant tout aussi recherchés. Nous en avons également parlé avec Thomas Wolfensberger, CEO du groupe Peach Property.

Monsieur Wolfensberger: Quelles régions de Suisse sont considérées comme les plus luxueuses?

La tradition veut que ce soient les rives du Lac de Zurich et du Lac léman, St. Moritz et Gstaad.

Et quelle est actuellement en Europe la région la plus convoitée?

En Europe, la Suisse est très demandée. Bien que le franc suisse atteigne actuellement des sommets historiques par rapport aux principales monnaies de référence que sont le dollar US et l'euro, la demande - et même en provenance de l'étranger - est très importante. Par ailleurs, nous assistons globalement à un regain d'intérêt pour les villes. Quelques-unes se sont même développées de manière disproportionnée: Berlin par exemple.

Quand peut-on dire d'un bien qu'il est luxueux?

La conception du luxe dépend de la façon de voir de l'observateur. A mon avis, le site est déterminant, de même que les possibilités qu'offre un bien immobilier d'influer de manière positive sur notre qualité de vie. Peach se concentre sur la création d'espaces résidentiels qui améliorent la vie quotidienne de nos clients de toutes les manières possibles. Pour moi, c'est cela le luxe!

On dit que les prix aux endroits les mieux situés auraient baissé et qu'en Suisse, ce serait le cas tout autour du Lac léman, principalement. Est-ce exact? Et à quelle évolution des prix vous attendez-vous à moyen terme?

La Suisse étant un modèle de réussite, les prix continueront plutôt à grimper, à mon avis. La hausse se poursuivra du fait aussi que l'offre se réduit sans cesse. Des fluctuations à court terme peuvent cependant toujours se produire, bien sûr.

Il n'est pas facile de trouver des biens luxueux. Certes, la demande existe mais l'offre est faible. Quels conseils donnez-vous aux personnes qui s'intéressent à cette catégorie de biens?

Le meilleur conseil, c'est certainement de faire preuve de patience, même s'il n'est pas toujours très facile de le mettre en oeuvre. Un autre conseil, c'est d'acheter sur plan. Comme de nombreux clients peuvent difficilement s'imaginer un bien immobilier qui n'est pas encore construit (j'appartiens moi aussi à cette catégorie de personnes), les prix proposés lors de la commercialisation du projet sont souvent de 10 à 20 % inférieurs à la valeur vénale du bien achevé.

Est-ce aussi le cas à Wädenswil, dans la Beach House qui ne sera achevée qu'en 2013?

On ne peut pas l'affirmer aujourd'hui avec certitude. Mais nous avons constaté jusqu'ici avec tous nos projets que nos clients avaient obtenu des prix nettement supérieurs en revendant leurs biens. On peut donc en conclure que tel pourrait aussi être le cas avec la Beach House. Un indice dans cette direction: on ne trouve guère de biens immobiliers donnant directement sur le Lac de Zurich et lorsqu'on en trouve, leur prix est déjà largement supérieur aux prix au m2 que nous demandons.

DR
1 / 1© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.