Femina Logo

En collaboration avec

Selon le Gartencenter Meier à Dürnten, il existe une machine fort pratique qui permet de répandre régulièrement et sans problèmes tout ce qui peut contribuer à éviter le verglas.

Jusqu'ici, on répandait du sel, des gravillons ou du sable à la main ou bien encore à l'aide d'un seau et d'une pelle. Dorénavant, grâce à l'épandeuse «Granomax», cette méthode artisanale pourrait fort bien appartenir au passé.

Qu'est-ce que le «Granomax»?

L'appareil se compose d'un sac de 6,5 l. Il est muni d'une courroie réglable qui permet de le porter en bandoulière et d'une ingénieuse tête en éventail avec 5 intensités d'épandage pour un dosage précis.

Remplir, fixer et répandre!

La manipulation est simple: il suffit de remplir le sac avec du sable, des gravillons ou du sel dont la granulométrie peut aller jusqu'à 4 mm. On l'ajuste sur l'épaule et l'on éparpille le sel, les gravillons ou le sable avec des mouvements horizontaux sur une largeur pouvant aller jusqu'à deux mètres.

De nombreux avantages

Le «Granomax» se prête non seulement aux travaux d'hiver (salage, gravillonnage ou sablage), mais aussi d'été (épandage d'engrais). Il permet une dispersion régulière et rapide, sur des surfaces ou de place en place seulement. Il convient aussi lorsque les surfaces sont irrégulières et dans les coins. Ce n'est pas sans raison que le prix de l'innovation lui a été décerné dans le cadre de l'Automechanika 2010 à Francfort.

Sable, gravillons ou sel?

L'hiver, le sable est toujours plus demandé. Toutefois, lorque les chemins sont verglacés, on utilise aussi du sel de déneigement. On a recours aux gravillons dans les pentes. Attention! Il serait bon d'utiliser le sel avec parcimonie car, en fortes concentrations, il peut endommager les arbres et les plantes et, en polluant la nappe phréatique, nuire à la qualité de l'eau potable. De plus, il attaque les carroseries des voitures et les revêtements de sols et endommage les pattes des chiens.

Une petite remarque, encore: l'an dernier, on a fait les premiers essais à Berne d'utilisation du «Safecote», un résidu provenant de la fabrication du sucre. Le «Safecote» est censé favoriser le dégel jusqu'à des températures de moins 35 C. Il n'est pas corrosif et mais il est plus cher que le sel. Un petit conseil par conséquent: attendre et voir venir!

DR
1 / 1© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.