Femina Logo

Il y a quelque chose de magique dans la décoration des vitrines de Noël. Tous les éléments sont réunis pour nous faire rêver. Cette année et pour la première fois, le thème des vitrines Bongénie était libre, alors que jusqu’ici, il était imposé par le catalogue de Noël de la marque.

Au cours de l’été, Léonore Comin, décoratrice à l’atelier de Bongénie, a une idée lumineuse: réaliser une vitrine avec des motifs traditionnels en découpage. Elle la dépose au concours. Le concept plaït et est sélectionné par l'enseigne.

Pendant ses recherches, la décoratrice découvre l'oeuvre d’Henriette Hartmann, une artiste Bernoise, domiciliée à Lausanne et récompensée par le Prix Culturel Immatériel vaudois 2014 pour son travail sur le découpage.

«Entre nous, le courant est très bien passé et elle a tout de suite compris ce dont je souhaitais», déclare Léonore Comin. Pour fournir ce travail, Henriette Hartmann a découpé durant deux mois des motifs traditionnels suisses tels que des animaux (lapins, écureuils, coqs) mais aussi des chalets à l’échelle 1/10, soit dix fois plus petits que le résultat final exposé en vitrines.

«J’ai été très contente de cette demande. Pour la réaliser, j’ai dû laisser tomber une exposition à Paris et faire un peu moins d’excursions», déclare avec humour cette artiste retraitée qui, depuis une dizaine d’années, se passione pour le découpage et l’enseigne.

Au travail délivré par Madame Hartmann, viennent s’ajouter des modèles d’animaux dorés en 3D. «Je suis complètement satisfaite du résultat qui est fidèle au projet de base», conclut Léonore Comin.

Bongénie Grieder
1 / 3© DR
Bongénie Grieder
2 / 3© DR
Bongénie Grieder
3 / 3© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.