Femina Logo

En collaboration avec

Dorénavant, il y en a de plus en plus aux Pays-Bas aussi, en raison des catastrophes climatiques et de l'eau qui est omniprésente dans ce pays.

Plate-forme en béton et polystyrène

Les maisons flottantes de Dura Vermeer sont construites sur une plate-forme artificielle en béton et polystyrène. Plusieurs couches de polystyrène sont empilées et des vides sont ménagés avec précision. On y coule ensuite un béton spécial. Le résultat est suffisamment stable pour que l'on puisse édifier dessus un bâtiment, une «construction légère». L'ensemble reste si léger qu'il peut flotter. Les blocs de mousse de polystyrène et de béton présentent un autre avantage: on peut leur donner les formes que l'on veut. Les architectes et les maîtres d'ouvrages disposent ainsi d'une grande liberté.

Forme moderne de logement

Fondamentalement, le confort et l'aménagement des maisons flottantes ne diffère guère de ceux qu'offrent les maisons amphibies: 120 m² de surface habitable répartis sur deux étages, un espace salon-salle à manger, une cuisine ouverte, trois chambres à coucher, une salle de bains avec douche, deux WC séparés et un balcon disposé devant le salon et donnant sur l'eau.

Pas de coûts d'entretien

Les coûts d'une maison sur l'eau créée par Dura Vermeer ne diffèrent guère de ceux qu'occasionne une maison usuelle de qualité analogue située dans le même quartier. L'entretien des plates-formes flottantes n'entraîne pas de frais car elles sont considérées comme insubmersibles et que, même pour les nettoyer, il n'est pas nécessaire de les sortir de l'eau. Il est possible de se débarrasser des éventuelles plantes aquatiques à partir de la plate-forme elle-même ou à partir d'un bateau, mais ce n'est pas indispensable. Comme les maisons flottantes (et amphibies) sont soumises à la loi sur le logement, il est possible aux Pays-Bas de conclure des hypothèques et leurs propriétaires sont dans l'obligation de les assurer comme s'il s'agissait de maisons ordinaires.

Dura Vermeer réalise actuellement des «villas» flottantes à Ohé en Laak sur la Meuse.

Après les ouragans qui se sont déchaînés aux Etats-Unis ces temps derniers, les ingénieurs en construction aquatique américains se rendent en foule aux Pays-Bas pour y trouver des idées pour leurs propres projets.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina