Femina Logo

déco

Déco: Cet été, la nature s’invite chez nous

Nature invite chez nous

«L’extérieur est le nouvel intérieur», résume parfaitement Niels Humpert. Et l’envie de nature n’a jamais été aussi forte, surtout lorsqu’on habite en ville et que l’on n’a pas forcément toujours accès à un jardin.

© La Redoute Intérieurs

La nature, une jungle sur son balcon

«L’extérieur est le nouvel intérieur», résume parfaitement Niels Humpert. Et l’envie de nature n’a jamais été aussi forte, surtout lorsqu’on habite en ville et que l’on n’a pas forcément toujours accès à un jardin. Même les plus petits des balcons sont une invitation à créer son jardin d’Eden.

«L’accumulation est le mot d’ordre. On va entièrement remplir son balcon de plantes et de verdure pour le côté dépaysement et retour aux sources», explique Stephanie Kasel.

En plus des plantes décoratives, les plantes potagères et des baies y trouvent également une place. On se sert «de petits établis ou jardinières où l’on peut faire une serre ou un petit potager», conseille Marie Hermet Noulez. Et pour profiter de cet espace de communion, on dispose des «petites banquettes ou des bancs sur lesquels on associe plusieurs coussins». Un retour à la simplicité où la nature prédomine.

Le wabi-sabi, du brut raffiné

Avant d’être une inspiration déco, c’est avant tout une philosophie. On accepte que la perfection n’existe pas et que la beauté peut se trouver au-delà des canons conventionnels. La nature et l’artisanat sont donc des sources d’inspiration qui représentent bien cet état d’esprit qui valorise ce qui est fragile, éphémère et vieillissant.

«Il y a en ce moment une tendance brute, voir brutaliste. Les lignes sont minimalistes, les teintes neutres et l’artisanat sont de mise. On est loin de la production de masse, on privilégie par exemple une belle céramique faite à main, où chaque pièce sera différente», explique Annabelle Dentan, propriétaire de la boutique Chic Cham, à Lausanne.

De plus, «pour son intérieur, on vise la simplicité et on oriente son choix sur peu de pièces, mais très bien choisies. La tendance n’est plus à la surconsommation». Niels Humpert, responsable style Home & Living chez Globus, va également dans ce sens: «Les gens font des achats plus réfléchis, qui ont du sens et qui sont ancrés dans une production locale et authentique.» Dans cette démarche, l’ancien a donc une place de choix. «On customise énormément le mobilier, par exemple les tapis, qui peuvent être teints ou délavés.» Et pour Joanna Choukroun, «c’est une manière de donner une seconde vie à l’ancien, et ainsi le revaloriser».

Living Coral: comment oser la couleur de l'année en déco

Le boho vintage, l’art de mixer

Alors que certains cherchent soigneusement à tout coordonner dans leur intérieur, d’autres se lancent dans l’exercice contraire. «C’est l’art de dépareiller, de mélanger les styles, de mixer les époques, d’accumuler les matériaux. On pourrait qualifier l’ambiance de cabinet de curiosités revisité, ou de bazar chic, détaille Stephanie Kasel, directrice et architecte d’intérieur (Interiors Stephanie Kasel), à Genève.

Par exemple, on va associer un meuble en cannage avec un papier peint jungle, un tapis berbère et des petites lampes en laiton années 30.»

La nature est décidément très présente, que ce soit dans les matières utilisées, mais aussi dans les camaïeux de vert, ou carrément en graphisme végétal, imprimé sur des textiles ou des papiers peints. «Le papier peint est une des tendances qui revient très fort. Un seul mur peut entièrement changer une pièce. C’est également une façon de facilement personnaliser son intérieur», explique Joanna Choukroun. Mais pour Stephanie Kasel, «la seule difficulté pour que votre intérieur ne ressemble à aucun autre, est de trouver la bonne harmonie entre les différents éléments».

Le scandicraft, du cosy à la scandinave

Le style scandinave n’a pas dit son dernier mot! Les influences nordiques sont toujours bien présentes et s’installent avec douceur, mais sans pour autant perdre de leur caractère. «C’est un style contemporain qui se veut cosy. Il évolue vers plus de simplicité et de naturel, avec des influences ethniques, explique Marie Hermet Noulez, responsable du bureau de style La Redoute Interieurs. Les associations de matières naturelles sont très présentes, avec des bois blonds, du cannage, du tressage, du rotin, mais aussi du velours ou du lin lavé.»

Autre point important qui va de pair avec l’esprit du scandicraft: le bien-être. Pour Joanna Choukroun, décoratrice et propriétaire de Galli Décoration à Genève, cette tendance se confirme:

«De plus en plus de gens veulent que leur intérieur soit tourné vers le confort. Les ambiances sont moins froides et tirées au cordeau qu’auparavant. De ce fait, on se tourne vers plus de matières naturelles, qui sont aussi plus pérennes.»

Entre les teintes douces - comme le rose blush ou le vert eucalyptus - et les formes de mobilier simples et épurées, c’est avant tout un équilibre qu’on veut atteindre. Ni trop, ni trop peu, c’est ainsi qu’on pourrait qualifier la pensée scandinave.

5 news déco qui donnent du baume au coeur (et à notre maison!)

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.