Femina Logo

Pour que chacun ait son territoire, notre architecte suggère de délimiter deux espaces distincts, séparés symboliquement par le mobilier. Si d’un côté on s’amuse, de l’autre, on se détend en toute quiétude. Si, si c’est possible.

Rosa Loureiro, 38 ans, mariée, deux enfants, assistante en pharmacie, Givisiez (FR).

«Nous habitons depuis cinq ans dans cet appartement qui se situe non loin du centre de la ville de Fribourg. Depuis l’arrivée de nos deux garçons – Léni (4 ans) et Gabriel (22 mois) –mon mari Luis et moi avons renoncé à notre grand salon… Bien que notre appartement comporte trois chambres, donc une pour chaque enfant, les garçons ont élu domicile dans cette grande pièce, devenue leur salle de jeu. Ils y passent beaucoup de temps, y dessinent, y jouent aux voitures… Bref, ils ont installé tous leurs jouets et c’est vraiment leur domaine. Les avoir dans mon champ de vision, depuis la cuisine, m’arrange car je peux continuer mes activités tout en les observant. Mais nous n’avons plus d’espace détente.» Son désir: Métamorphoser le salon et reprendre ses droits! «Partager cette pièce entre un espace de jeu et un espace parents où je peux recevoir amis et famille dans une vraie zone tranquille, et cela sans trébucher sur les jouets… Côté ambiance, nous aimons le style contemporain, moderne, mais qui reste chaleureux et confortable. Nous aimons les couleurs naturelles, pastel, pas trop flashy, mais qui soient joyeuses pour les enfants. L’espace est vaste. Il y a de quoi s’amuser, une fois qu’on aura trouvé la solution!»

Benoît Vial est architecte d’intérieur à Lausanne. www.benoitvial.ch

Sa solution: «Nous avons créé deux espaces distincts: un pour les parents, un pour les enfants. Chacun sa place! L’espace était complètement ouvert sans structure, il fallait délimiter le terrain de jeu afin que les parents se réapproprient ne serait-ce qu’un demi-espace de détente. O na ainsi conservé un seul canapé. Le deuxième, trop encombrant, est remplacé par deux fauteuils, plus faciles à déplacer, selon les besoins. Les parents avaient retiré leur table basse de peur que les enfants ne se blessent. Mais la nouvelle configuration présente moins de risques, avec une table basse ronde inoffensive qui a l’avantage d’unifier cet espace salon fermé sur lui-même. Les enfants ne peuvent plus y courir aussi librement. Et les parents pourront ainsi recevoir des amis plus confortablement et de manière plus intime (sans se disperser dans toute la pièce).

Du côté des enfants, on garde leur table bleue et on ajoute deux fauteuils flashy, tout en laissant un maximum de place libre pour qu’ils puissent s’amuser. Il est aussi possible d’accoler ces fauteuils au «coin adulte» quand il y a des invités.»

L’astuce N° 1

Avec des jeunes enfants, le mobilier aux formes arrondies permet de limiter les accidents. En délimitant un espace salon avec des fauteuils, le périmètre est fermé à la circulation intempestive.

L’astuce N° 2

Deux fauteuils sont plus faciles à déplacer, au gré de l’occupation des lieux, qu’un imposant canapé double.

L’astuce N° 3

Le tapis permet de délimiter, au moins symboliquement, un espace. Ici la zone de récréation.

L’astuce N°4

Pour la touche pour les enfants, on mise sur les accessoires comme les lampes oursons, le sticker ou la toile.

Catherine Gailloud
1 / 9© DR
DR
2 / 9© DR
DR
3 / 9© DR
DR
4 / 9© DR
DR
5 / 9© DR
DR
6 / 9© DR
DR
7 / 9© DR
DR
8 / 9© DR
DR
9 / 9© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina