Femina Logo

Dans beaucoup de communes vaudoises, c’est fait: le sac-poubelle est taxé. En format de 35 litres, il coûte désormais 2 Sfr. et, du coup, on réfléchit un brin avant d’y balancer n’importe quels déchets. Bon réflexe, car en triant on réalise de belles économies tout en ménageant l’environnement. Marche à suivre.

Limiter les emballages

Une habitude efficace pour diminuer le volume des déchets consiste à préférer les produits vendus au détail ou peu emballés. Dans les supermarchés, les fruits et légumes, notamment, peuvent être conditionnés et pesés par le consommateur dans des sachets en plastique, moins volumineux que les barquettes. On pourra réutiliser ces sachets lors des prochaines courses ou, à la maison, pour emballer des langes usagés ou des restes de poisson malodorants. C’est un bon truc, car avec le temps, quand on trie beaucoup, les ordures s’entassent lentement et se mettent à embaumer...

Pensez en outre à choisir les bouteilles de lait recyclables – reprises notamment par la Migros et la Coop – plutôt que les berlingots en carton plastifié qui doivent être incinérés. Enfin, pour pousser les fabricants à prendre leurs responsabilités, n’hésitez pas à laisser une partie des emballages au supermarché!

Composter les déchets végétaux

Avant l’entrée en vigueur de la taxe poubelle, les sacs à ordure contenaient environ 20% de déchets organiques. Il reste donc un gros potentiel d’économie dans le compostage. Mais attention à n’y jeter que des épluchures de fruits et de légumes, et d’autres restes crus. Les composts digèrent aussi la coquille d’œuf, mais pas les spaghetti ni la viande!

Trier le plastique

Si ce n’est pas déjà fait, récupérez les bouteilles de sodas et autres contenants avec sigle PET: vos poubelles maigriront à vue d’œil. Malheureusement, une grande partie des emballages en plastique, comme les barquettes ou les barils de lessive, doivent être incinérés. De même, les pots de yogourts finissent avec les ordures ménagères mais certains peuvent être débarrassés de leur enveloppe cartonnée – jetée avec le papier – et empilés de manière à gagner de la place.

Le papier, le carton, l’alu et les autres…

Si on a l’habitude de récupérer les vieux journaux séparément, de nombreux papiers et emballages cartonnés finissent, eux, à la poubelle. Au final, ils prennent pas mal de place dans le sac et méritent donc d’être triés. L’aluminium et les boîtes de conserves se collectent également séparément. De même, les piles, les CD/DVD, les cartouches d’encre des imprimantes à jet d’encre et les appareils électroniques sont repris par la plupart des commerces. Les capsules de café font l’objet d’une collecte spécifique, comme les habits et chaussures usagées. En procédant ainsi, vous pouvez espérer vous en tirer avec un sac par semaine.

Ce qui reste dans le sac

En principe, le sac-poubelle ne devrait contenir que des matières incinérables non recyclables, soit notamment:

  • Les berlingots de lait, de jus d’orange, des bouteilles vides de vinaigre et d’huile, des emballages de viandes ou de légumes.
  • Les papiers et cartons souillés, tels que mouchoirs et papier de ménage.
  • Les serviettes et tampons hygiéniques; pour les couches-culottes, se renseigner auprès de sa commune qui devrait en principe offrir une aide sous forme de sacs gratuits.
  • Les produits d’hygiène, tels que lingettes, tampons démaquillants, Q-Tips.
  • Les textiles hors d’usage ou souillés.
  • Les sacs d’aspirateur.
  • Les emballages de lessive.
  • Les objets composés de matières indissociables et les déchets de nourriture cuite ou transformée.
  • Les petits bris de vaisselle, de vitres, de miroirs, ampoules à filament, etc.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E17: 4 exercices de respiration pour retrouver le calme

Dans cet épisode spécial, destiné à toutes les âmes stressées, une sophrologue vous propose quatre types de respirations différentes, afin de démarrer une journée de façon zen, chasser l'angoisse, trouver le sommeil ou aider un enfant à se détendre. Un moment de calme, rien que pour vous, où que vous vous trouviez. On respire un bon coup... et c'est parti!

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.