Femina Logo

Recouvrant 70% de la surface terrestre, présents jusqu'à 11 kilomètres en profondeur, océans, lacs, sources, regorgent de millions d'espèces de bactéries, micro et macro-algues et micro-organismes. De quoi composer une biodiversité cinq fois plus importante que la biodiversité terrestre. Les scientifiques relevant que seuls 5% de ces richesses aquatiques susceptibles d'être exploitées, par la médecine comme la cosmétique, sont actuellement utilisées.

Fort d'une collaboration avec la Station biologique de Roscoff – Centre de recherche et d'enseignement en biologie marine et en océanologie situé sur la côte nord de la Bretagne –, Biotherm travaille à compiler des connaissances sur les richesses de l'océan. Lamarque, dont le plancton thermal est l’actif vedette depuis les années 1950, étudie les éléments susceptibles d'agir en synergie avec ce fameux plancton. Car il n'est pas question de renoncer aux atouts de cet organisme végétal, présent dans les sources thermales des Pyrénées et capable de stimuler les défenses naturelles de la peau. Si Jeannine Marissal l’introduit dès 1952 dans les soins Biotherm, les biologistes de la marque française isolent et reproduisent son composant le plus actif dans les années 1990 seulement, par biofermentation.

Un incroyable potentiel

L'univers marin constitue un réservoir de plus en plus accessible grâce aux progrès considérables accomplis dans les outils de la biotechnologie, de l'ingénierie, de la biologie et de la génomique. Un réservoir d'autant plus intéressant que les molécules extraites des plantes marines sont plus proches, en termes d’évolution, de celles de l'homme que celles issues des plantes terrestres. «Les cellules humaines, précise le professeur Bernard Kloareg, directeur de la Station de Roscoff, pourraient même reconnaître ces molécules plus facilement que les fractions extraites de plantes terrestres.» Ainsi, les algues rouges, vertes ou brunes se révèlent un réservoir de bêta-carotène ou autres pigments indispensables pour se protéger du soleil.

Des lipides, dont les oméga-3, sont directement produits par la culture de micro-algues. Exposés à des agressions environnementales, telles que la pollution, mais aussi au stress mécanique qu’impliquent les marées, les micro et macro-algues ont développé des systèmes de défense complexes. Ces derniers leur évitent de brûler ou de geler, leur permettent de filtrer les UV ou d'empêcher les toxines de pénétrer dans leurs cellules. On peut ainsi citer l’exemple de micro-algues vivant à la surface de l'eau, et donc exposées aux UV réfléchis par cette surface, qui se protègent grâce à des mycosporines – écrans solaires naturels agissant comme des antioxydants. Ou encore de ces éponges capables de produire des substances répulsives pour se protéger des prédateurs, et de certaines algues développant des systèmes anti-adhésion sous la forme d'un film de polymères de sucre empêchant tout contact.

Vers une empreinte eau

«Notre but est aussi de développer des programmes d'aide à l'environnement, indique Patrick Kullenberg, manager général international de Biotherm. Nous travaillons à mettre au point une empreinte eau, comme il existe une empreinte carbone (ndlr: mesure du volume de dioxyde de carbone émis par combustion d'énergies fossiles, par les entreprises ou les êtres vivants). Pour chaque nouveauté développée, la marque va s'attacher à économiser l'eau ou l'énergie. Nous n’avons rien d'une marque de mode, nous avons toujours envisagé la beauté comme holistique. Nous allons aussi faire évoluer nos soins vers l'anti-âge. La combinaison d'actifs nouveaux avec le plancton thermal va rendre la chose possible.»

Riche de 6 produits, dont un raffermissant basé sur une algue se rigidifiant pour se protéger contre les forces des courants, et un ultra-hydratant nocturne dopé avec un micro-organisme de l'Antarctique habitué aux conditions extrêmes (jusqu'à - 90 °C), la ligne Aqua source redonne aux algues et autres extraits marins la notoriété qu'ils avaient connue dans les années 1970 et 1980. A l’époque, des marques comme Phytomer et Daniel Jouvance les avaient mis en vedette, et avaient implanté sur l'île de Houat, au sud de la Bretagne, le premier centre européen de biotechnologie marine dédiée à la cosmétique. Un centre riche d'une banque de plus de 300 souches de micro-algues utilisées dans les produits.

Voici quelques années déjà, Pierre-Yves Morvan, directeur Recherche et Développement de la société productrice des produits Phytomer, révélait que des algues bleues avaient résisté, en 1978, au désastre pétrolier provoqué par l'Amoco Cadiz. D'où l'intérêt de cette variété comme actif pour protéger la peau, en milieu urbain, des particules de carbone émises par les automobiles. Il est enfin intéressant de noter que c'est aujourd’hui en France, sur les rivages bretons, que se situe la grande majorité des champs d'algues brunes et rouges.

9 soins visage ou corps aux bienfaits de l’océan

Produits Vertus Actifs de référence Points forts

Iroisie, Pâte d’Algues amincissantes, 79 Sfr. les 200 ml.

Favorise l’amincissement en activant la lipolyse (libération des graisses) et la combustion des calories.

Un mélange d’algues issues de la Mer d’Iroise, en Bretagne, classée patrimoine de l’Unesco en raison de sa riche biodiversité.

La qualité des algues et une texture parfaite.

Daniel Jouvance, Algoxchrome, 68 Sfr. les 125 ml.

Lutte contre la cellulite déjà installée et freine le stockage (en agissant sur une enzyme jouant un rôle fondamental dans la lipolyse).

Une micro-algue verte cultivée dans les laboratoires de l’Eclosarium de Houat, et une eau physio-marine riche de 80 minéraux pour stimuler et régénérer.

La combinaison chiorella-oxyde de chrome pour un traitement d’attaque. Donc freine la lipogénèse ainsi que la rigidification du tissu adipeux.

La Prairie, Lotion Biologie Marine Avancée, 130 Sfr. les 150 ml.

Revitalise, oxygène la peau.

Des extraits marins provenant des propres aquacultures de la marque + une eau de mer purifiée riche en minéraux, spécialement hydratante.

L’association d’ingrédients marins et d’extraits et huiles végétaux (pépins de raisin, son de riz, argousier, etc.).

La Mer, Emulsion régénérante corps, 140 Sfr. les 200 ml.

Apporte au corps les bienfaits d’un véritable sérum. Lisse la peau, atténue les irritations, éclaircit les taches.

Un ferment réparateur fait d’algues, de peptides marins et de criste marine + un dérivé de micro-organismes des fonds marins, spécialement résistant à des températures extrêmes.

Le procédé de fermentation des algues utilisé par le docteur Max Huber, aérophysicien et créateur de la marque qui en profita lui-même après de graves brûlures.

Biotherm, Aquasource Nuit, 60 Sfr. les 50 ml.

Réduit la perte en eau, maximale entre 23 h et 4 h du matin, tout en favorisant la régénération. La marque n’hésite pas à parler d’une durée de 18 h à 9 h.

P. Antarctica, un micro-organisme à l’étonnant pouvoir reconstituant, qui forme un film protecteur à la surface de la peau pour retenir l’eau.

Ses actifs, bien sûr. La présence de l’eau cellulaire de plancton thermal riche en 36 éléments vitaux. Ainsi qu’une texture entre gel et baume qui enchante.

Clinique, Repairwear Uplifting Firming Cream, 109 Sfr. les 50 ml.

Un soin raffermissant, qui tonifie et hydrate visage et cou.

Une algue bleue de la côte méditerranéenne française qui apporte de l’énergie aux cellules + une enzyme réparatrice, des extraits végétaux et des vitamines.

La combinaison des actifs: algue, centella asiatica, protéine de soja et de petit-lait pour plus de performances encore.

Nuxe, Nuxuriance, Sérum redensifiant, 70 Sfr. les 30 ml.

Redensifie. Un vrai concentré anti-âge à utiliser en cure ou au quotidien.

Des plantules d’algue rouge particulièrement riches en silicium intracellulaire pour stimuler la régénération cellulaire.

Le pouvoir reconstituant d’algues vivant en grandes profondeurs.

Chanel, Précision, Pureté Idéale. Concentré Perfecteur de peau, 96 Sfr. les 30 ml.

Affine le grain de peau; corrige et prévient les imperfections.

Un micro-organisme vivant à 2600 m de profondeur capable de résister sans lumière, dans les conditions extrêmes des grands fonds, grâce à sa faculté de synthétiser des enzymes qui le protègent.

La présence d’un actif découvert avec la collaboration de l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer et une texture «oil free» vraiment délicieuse.

Elizabeth Arden, Ceramide Premiere Intense Regeneration Eyecream, 97 Sfr. Les 15 ml.

Renforce le contour de l’œil, le protège des agressions environnementales, réduit les ridules.

Des algues brunes associées à un complexe Rétinol agissant sur le renouvellement cellulaire pour atténuer les taches pigmentaires.

La présence de Rétinol et un indice de protection SPF 30, parfait pour l’été qui s’annonce.

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.