Femina Logo

Elle est le mannequin le mieux payé du moment et du monde. Impossible de rater la dernière campagne de maillots H&M dont elle est la star. Last but not least, la prestigieuse maison de couture Chanel vient d’en faire l’égérie de son N° 5. A 33 ans, Gisèle Bündchen incarne LA beauté version 2014. Si l’ex- fiancée de Leonardo DiCaprio a hérité de ses ancêtres immigrés allemands ses yeux clairs et sa chevelure blonde, elle partage avec ses compatriotes top models Adriana Lima ou Alessandra Ambrosio ce petit truc en plus qui rend les Brésiliennes irrésistibles: un savant mélange de fraîcheur et de sensualité, d’humeur solaire et de bonne santé.

Sous les tropiques, à Rio comme à São Paulo, pas de sophistication froide, de corps malingres, de mannequins déprimés: on sculpte son corps pour pouvoir le montrer, on prend soin de ses cheveux agressés par les températures ou l’eau de mer, on use et abuse des centres d’esthétique qui fleurissent ici et là. Thais Canella, 28 ans, Carioca jusqu’au bout des ongles, témoigne: «A Rio, on est toutes très concernées par notre apparence. On va chaque semaine au salon de beauté, que ce soit pour les cheveux, les ongles, l’épilation. Moi, par exemple, je n’imagine pas de passer huit jours sans manucure!»

Toutes «divinas»!

Si les Brésiliennes, quel que soit leur niveau de vie, sont accros aux cosmétiques et veulent être divin as en toutes circonstances, elles commencent par prendre soin de leur corps et de leur santé. Et affichent leur silhouette zéro défaut et leur teint parfaitement hâlé sur les réseaux sociaux. Sans complexe. Et on les comprend! «Au Brésil, deux filles cartonnent sur Instagram en ce moment: Gabrida Pugliesi et Carol Buffara, qui publient les photos de leurs séances de gym ou de leurs assiettes saines», raconte Thais. Quant à la chirurgie plastique, les Brésiliens en sont les premiers consommateurs au monde. En toute transparence. Un blanchiment des dents? Une augmentation mammaire? Aucun problème…

Des clientes par millions, un pouvoir d’achat grandissant, le Brésil se classe au troisième rang mondial du marché des cosmétiques et des articles d’hygiène. «On utilise beaucoup de produits de soins. A cause du climat, on prend au moins deux douches par jour. Et on entretient énormément nos cheveux», explique Thais. Européennes ou américaines, les plus grandes marques s’implantent dans ce nouvel eldorado de la beauté. Histoire d’en capter la clientèle tout en profitant du réservoir mondial de la biodiversité qu’il est aussi. L’Oréal a installé à Rio le siège social de sa filiale brésilienne et son futur laboratoire de recherche et développement. Le Baume Beauté Eclair et la Crème de Jour Peaux Sensibles de Clarins contiennent du candéia, arbre brésilien connu depuis la nuit des temps pour ses propriétés adoucissantes et apaisantes. L’Occitane, elle, a lancé sa marque Feito no Brasil en collaborant avec des artistes locaux et en utilisant les produits autochtones tels le jenipapo ou la vitória régia (voir notre sélection ci-dessous).

Berceau de la biodiversité

Car le Brésil, entre plages et forêts gigantesques, recèle des richesses naturelles qui entrent désormais dans la composition de nombreux best-sellers de la cosmétique. Huile de castanha, cacao, maracujá, buriti, pitanga sont autant d’ingrédients précieux intégrés dans la composition des produits de la marque Natura, leader au Brésil. Dans toutes ses gammes de soins pour le visage, pour le corps, de ses parfums et produits de maquillage, Natura s’inspire des traditions ancestrales. En y ajoutant des principes d’écologie, de développement durable et une véritable philosophie de vie. Son slogan? «Bem estar bem», qui signifie «bien, être bien». Soit: être bien avec soi-même pour être bien avec le monde. Un credo qui semble porter ses fruits. Et auquel adhère Suzi Weiss-Fischman, co-fondatrice de la marque de vernis à ongles OPI, lorsqu’elle déclare: «Des plages baignées de soleil, des fruits tropicaux juteux, des paysages paradisiaques aux facettes multiples… Je souhaite que les femmes du monde entier se passionnent pour l’énergie et l’enjouement des Brésiliennes!» Partantes?

Coiffmaq: Julie Monot
Styliste ongulaire: Fabienne Pauli
Stylisme: Sandra Luisier

Remerciements à Manor, Bon Génie et Zara pour les Accessoires.

Yann André
1 / 9© DR
DR
2 / 9© DR
DR
3 / 9© DR
DR
4 / 9© DR
DR
5 / 9© DR
DR
6 / 9© DR
DR
7 / 9© DR
DR
8 / 9© DR
DR
9 / 9© DR

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.