Femina Logo

Histoire du phénomène, gammes de vernis et présentation de deux blogueuses NPA (nail polish addict)romandes.

Dans les parfumeries, au rayon maquillage, les flacons de vernis à ongles sont en train de prendre toute la place. Nouvelles marques, rangées de couleurs ahurissantes et accessoires en tout genre s’offrent désormais au grand public. Le vernis est typiquement l’accessoire pas cher qu’on peut se payer même en temps de crise pour se remonter le moral et mettre un peu de rose (ou plutôt du fuchsia, du corail, de la mandarine!) dans sa vie. L’arrivée de la marque Essie et de ses quelque 250 teintes en début d’année n’est pas passée inaperçue. Chez OPI, marque à la base destinée aux professionnels, le boom est ressenti tant sur les points de vente, pourtant ciblés (Douglas et Amavita surtout) que chez les manucures.

«Nous affichons une croissance de plus de 36% depuis le début de l’année par rapport à 2011, dévoile Daria Graf, marketing manager de la société qui distribue OPI en Suisse. Nous avons doublé la surface de stockage pour avoir toutes les couleurs à disposition car les gens osent tout aujourd’hui, même du jaune ou du bleu.»

Venus des USA

Au départ, il y a eu la French Manucure, née aux Etats-Unis dans les années 1970. L’idée était d’avoir des ongles soignés, rosés avec le bout blanc bien net, un effet naturel mais obtenu avec des artifices, vernis, gel ou faux ongles. L’élégance des Françaises a inspiré le mot French mais ce sont les actrices de Hollywood qui furent les premières à l’arborer. Aux Etats-Unis, les ongles sont aussi soignés que les cheveux, et les femmes passent presque chaque semaine à la manucure. En Suisse, on a vu des ongleries ouvrir à chaque coin de rue dès les années 2000.On y allait se faire poser des faux ongles, avec ou sans vernis de couleur. Puis cette technique s’est ouverte aux brillants, arabesques, imprimés et autres motifs (léopard, clés de sol, toile monogrammée Vuitton).Tout était permis.

Les modes changent et aujourd’hui, les ongles se portent courts et colorés. Florence Stumpe a été l’une des précurseurs de cette tendance avec son concept de Nail Bar. La première enseigne lausannoise vient de fêter ses deux ans et une quatrième adresse ouvre en juin à Genève. Après avoir travaillé dix ans dans la police scientifique, cette maman de deux enfants s’est passionnée pour les ongles et s’est lancée dans l’aventure d’un bar à manucure sur le modèle de ceux qu’elle avait vus aux Etats-Unis. Comment expliquer cette success story? «Notre pari le plus risqué a été de bannir l’ongle artificiel. Certaines clientes en demandaient encore mais beaucoup avaient eu des problèmes et n’en voulaient plus. Ensuite le service sans rendez-vous n’existait pas. Je pense aussi que nous avons ouvert au bon moment.»

Florence est la première étonnée de sa réussite. Alors qu’elle ciblait les 25-35 ans, sa clientèle s’étend des petites filles qui viennent avec leur maman aux jeunes retraitées qui trouvent un service de proximité. Sa cliente la plus âgée est centenaire! Surtout, Florence a su anticiper les grands trends, en travaillant bien sûr avec OPI, marque fétiche des professionnels, dont la gamme de couleurs est quasi infinie, et en prospectant. Elle a ainsi proposé dans ses boutiques la marque Essie avant son arrivée dans les supermarchés, et depuis avril en exclusivité suisse la marque Butter London, qui propose 68 teintes rock’n’roll sans formaldéhyde, toluène, DBP (dibutyl phtalate) et parabens.

It vernis et blogosphère

Les marques de maquillage ne comptent pas rester à la traîne. Chanel et Dior l’ont compris depuis longtemps avec leurs it vernis qui créent le buzz chaque saison depuis le fameux N° 505 de Chanel (La Particulière) début 2010. Lancôme a lancé en mars sa collection Vernis in love, 24 couleurs du Rouge Réglisse presque noir au Bleu Aquamarine. «Le vernis est le nouveau mascara, explique-t-on du côté de la marque, il s’est imposé dans la panoplie de base du maquillage. Depuis trois ans, on voit exploser le segment vernis et les marques sélectes élargissent leur offre à des couleurs sophistiquées.»

Mais c’est sur le Net que la tendance s’exprime de la façon la plus incroyable. Les femmes n’ont pas forcément le temps ou le budget pour aller se faire faire les ongles régulièrement comme les Américaines. Certes, les ongleries ont toujours des nouvelles techniques à proposer, comme le gel color d’OPI semi-permanent ou la technique des MINX, des stickers thermoformés aux motifs illimités et à la tenue record. Mais le faire chez soi, c’est plus drôle et moins cher! Le nail art est devenu un passetemps créatif au même titre que le jardinage ou la cuisine, et les blogs qui s’en font l’écho sont légion.

Dans le top 100 établi par Wikio des blogs beauté, le N° 1 est un blog consacré aux vernis, et trois autres sont dans le top 10. La Suisse n’est pas en reste. Dans le classement général tous sujets confondus, le N° 8 (Funambuline) et le N° 12 (10 tubes) qui ont pour thème le nail art affichent près de mille visites quotidiennes, soit 30 000 par mois! Les «nailistas» ou NPA (nail polish addict) ont leurs codes et leurs bons plans qu’elles partagent volontiers avec leurs lectrices. Elles savent comment se procurer les dernières collections en avant-première et à moindre prix. Surtout elles expliquent en photo ou en vidéo comment se faire des manucures délirantes, bicolores, tricolores, à pois, ou illustrées de motifs cupcakes, lapins, nuages ou matriochka, avec du scotch, une éponge ou une épingle à cheveux.

Nouveautés de saison

Vernis in Love Bleu de Flore, Lancôme,
25 Sfr. les 6 ml.

Fresh Melon, Mavala,
6 Sfr. 20 les 5 ml.

Vernis parfumé, Mint Fizz, Revlon,
14 Sfr. 90 les 14,7 ml.

Soufi, Erès,
25 Sfr. les 14 ml.

La Laque Couture Bleu Majorelle, Yves Saint Laurent,
37 Sfr. 60 les 10 ml.

Top Speed, vernis à séchage rapide, Peachy, Revlon,
14 Sfr. 90 les 14,7 ml.

Rebel Blue, L’Oréal,
9 Sfr. 90 les 5 ml.

Lush Tangerine, L’Oréal,
9 Sfr. 90 les 5 ml.

Vernis Prêt-à-Porter Positano Escape, Deborah,
5 Sfr. 90 les 4,4 ml.

A Roll in The Hague, OPI,
23 Sfr. 90 les 15 ml.

Vernis Saint-Tropez, Dior,
37 Sfr. les 10 ml.

Forever strong pro, Orange Couture, Maybelline,
10 Sfr. 90 les 10 ml.

Peppermint Patty, Alessandro,
17 Sfr. 90 les 10 ml.

Orange, it’s obvious, Essie,
19 Sfr. 90 les 13,5 ml.

Blue Mint, Mavala,
6 Sfr. les 20, 5 ml.

Holiday, Chanel,
35 Sfr. les 13 ml.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina