Femina Logo

1. Le soleil est le principal responsable du vieillissement de la peau. Ses rayons ultraviolets (UV) pénètrent dans la peau et génèrent des radicaux libres qui altèrent l’ADN des cellules cutanées. Il en résulte toutes sortes de dérèglements peu agréables comme le vieillissement donc mais aussi les mélanomes et carcinomes….

2. Les UV sont partout, ils traversent les vitres, les tissus, se réfléchissent sur l’eau, sur le sable. Il est illusoire de se croire à l’abri à l’ombre d’un parasol ou à l’intérieur si vous restez prêt des fenêtres. Des photos de chauffeurs de camion ont montré que leur côté du visage exposé à la vitre était d’avantage ridé que l’autre (voir galerie ci-dessus)!

3. L’Indice de protection solaire indiqué sur votre crème ne concerne que les UVB, responsables des coups de soleil. Vérifiez sur l’étiquette la protection contre les UVA (logo en pastille blanche marquée UVA), plus pernicieux, qui pénètrent plus en profondeur dans la peau et sont mis en cause dans les cas de cancers.

4. L’écran total est un mythe, le filtre solaire agit plutôt comme une passoire ou un filet dont les mailles sont de plus en plus fines avec l’élévation de l’indice. Il a été plafonné à 50 par les autorités sanitaires pour cette raison car il pourrait donner l’illusion au consommateur d’être protégé à 100%, ce qui n’est pas possible.

5. Le calcul de la protection est exponentiel et non linéaire, ce qui vaut dire qu’un indice 50 n’est pas le double de 25. En fait, dès l’indice 15, on est protégé à 93%. On atteint 97% avec un SPF 30 et 98% avec un SPF 50, soit une différence de 1% pour 20 points de différence! Selon votre type de peau, une crème, huile ou lait avec un SPF 15, 20 ou 30 est suffisant.

6. Les polémiques vont bon train autour des filtres solaires. Les filtres chimiques sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens ou de causer des allergies. Les produits destinés aux enfants et aux peaux sensibles ne devraient contenir que des filtres minéraux, qui restent en surface et créent une barrière physique. Beaucoup de progrès ont été fait ces dernières années dans la formulation pour éviter la pellicule blanche peu agréable. Dioxyde de titane ou oxyde de zinc sont les principaux filtres minéraux mais désormais, on les montre du doigt car ce sont des nano particules qui pourraient notamment causer des problèmes aux poumons!

7. La plupart des produits solaires mixent plusieurs types de filtres et chaque marque revendique son savoir-faire et son efficacité. Quoi qu’il en soit, l’exposition au soleil est DE TOUTES FACONS PIRE que l’exposition aux divers composants des crèmes.

8. Comme la mention "écran total" a été interdite, l’indication waterproof est également usurpée car ce n’est pas possible de formuler un tel produit. Il peut être au mieux water resistant, c’est-à-dire résistant à l’eau durant 40 ou 80 minutes. Mais il faudra obligatoirement en réappliquer après le bain, ou après une transpiration excessive!

9. La quantité de produit appliquée doit être très généreuse. On parle d’une cuillère à café par zone du corps (bras, jambes, dos, à peine moins pour le visage), à renouveler toutes les deux heures. A ce rythme-là, votre flacon devrait être terminé bien avant la fin des vacances. Certaines marques proposent des méthodes d’application systématique pour être bien protégé et ne pas oublier des zones comme les oreilles (une des parties du corps la plus touchée par le cancer de la peau), la nuque, la limite entre le front et les cheveux, le dos des pieds….

10. Très populaires ces dernières années, les sprays ne sont pas forcément vos bons amis. D’abord, la quantité distribuée est faible et vous aurez tendance à en mettre moins. Ensuite la nébulisation entraîne une perte de produit et fait qu’on risque d’en respirer une partie (vos poumons apprécieront).

Bon courage, bel été à vous et surtout, sortez couverts!

DR
1 / 2© DR
DR
2 / 2© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.