Femina Logo

J’ai compris dès les premiers instants que cette danse était faite pour moi

Je me suis sentie transportée par une puissante vitalité, un sentiment de liberté que je n’avais jamais connu jusqu’alors. Adepte des médecines parallèles, j’ai découvert la Biodanza, cette «danse de la vie», grâce à un atelier organisé dans le cadre d’un stage de développement personnel. C’est en discutant avec une formatrice, (ndlr: on dit «facilitatrice» dans le vocabulaire de la Biodanza) que j’ai appris qu’un groupe existait à Vevey. Je me suis rendue à ma première séance avec enthousiasme et curiosité.

J’ai pris cette expérience comme un nouveau moyen d’exprimer et de vivre mes émotions. Je ne fais pas partie de ces personnes qui utilisent la parole et les mots pour se livrer. Il me faut passer par le corps, éprouver de manière concrète mes sentiments afin de les verbaliser par la suite. Aujourd’hui, j’utilise le mouvement pour exprimer des choses intimes et personnelles que je serais bien incapable de raconter autrement…

J’ai un parcours d’enseignante un peu particulier

Dès le milieu des années quatre-vingt, je me suis spécialisée dans l’accompagnement des élèves jugés «difficiles». A travers cette expérience, j’ai rencontré beaucoup d’enfants en souffrance, craintifs et sensibles. A cette époque, un certain nombre d’entre eux venait d’ex-Yougoslavie. Les traumatismes liés à la guerre étaient monnaie courante chez eux. Les accueillir tels qu’ils étaient, les encadrer pour leur donner confiance faisaient partie de ma mission pédagogique.

Je m’étais déjà formée à la sophrologie, à la kinésiologie ainsi qu’à la brain gym et n’ai pas hésité à utiliser mes compétences dans le cadre de ma pratique professionnelle. Ces outils ont été très efficaces et m’ont permis d’établir le contact malgré les différences culturelles. Pour moi, la Biodanza s’inscrit dans cette même reconnaissance du corps comme outil de dialogue.

Techniquement, il ne s’agit pas d’une danse libre

Et comme l’échange avec les autres est primordial, on ne fait pas de la biodanse seul à la maison. Elle se pratique en groupe et sur une musique particulière, la Vivenzia, qui évolue tout au long de la séance. Certains airs portent à l’introspection alors que d’autres sont légers, voire carrément joyeux.

Le cadre ainsi créé favorise le centrage sur soi. Les mouvements qui en découlent permettent de dialoguer avec les autres participants. Au final, la rencontre se termine sur des mélodies vitalisantes, dans la joie. Aucune séance ne ressemble à une autre, et il m’arrive de rire comme de pleurer... Aucune figure n’est imposée puisque chacun bouge et se déplace à son rythme. L’idée de faire juste ou faux n’existe pas. Il s’agit de trouver son mouvement, d’exprimer sa personnalité à travers sa propre gestuelle.

Si je devais définir en quelques mots la biodanse…

… Je dirais qu’il s’agit d’une façon active de méditer. Chacun essaye, à sa manière, d’extérioriser une forme de vérité, quelque chose de beau et de grand. Si les bases de cette méthode ont des similitudes avec certaines philosophies, il ne s’agit ni d’une religion, et encore moins d’une secte!

Au début de chaque séance, les participants sont invités à parler de la rencontre précédente. Si personne ne souhaite prendre la parole, nous partageons alors un moment de silence. La bienveillance, l’écoute et l’accueil de l’autre tel qu’il est font partie des conditions préalables. Il m’est arrivé d’encourager certaines de mes connaissances à essayer la danse de la vie. Je dois admettre que cela n’a pas toujours marché. Lâcher prise, faire confiance... on n’y arrive pas forcément lorsque l’on est en souffrance.

Depuis que je danse la vie, de nombreuses choses ont changé en moi

Davantage ancrée en moi-même, j’ai gagné en sérénité. Je suis capable d’exprimer mes sentiments face aux autres et je constate que mes relations sociales se sont améliorées. La fluidité que l’on recherche à travers le mouvement se répercute sur la vie quotidienne dès lors qu’on l’a acquise.

Ma pratique corporelle se prolonge dans ma peinture qui représente certains aspects de la danse. Mes mouvements se répètent dans mes créations. Sensible à l’art et aux différentes formes d’expression, j’apprécie tout particulièrement la danse contemporaine même si son côté codifié est très éloigné de ma pratique. Et aussi la danse africaine. Depuis que j’ai arrêté de travailler, je ne m’ennuie jamais, j’ai sans cesse de nouvelles envies, de nouveaux projets. Passer du côté de celui qui apprend après avoir enseigné durant plusieurs décennies est une joie! Nourrir mon âme et mon esprit est devenu aussi important pour moi que l’acte de m’alimenter, aller au théâtre tout autant qu’échanger avec les autres...

Agnostique depuis longtemps, je n’ai cessé de m’interroger sur le sens de la vie

Mon parcours ainsi que mon enfance – avec laquelle j’avais de nombreux comptes à régler – m’ont forcée à me poser des questions parfois douloureuses. Ce cheminement m’a menée à un état de bien-être et d’épanouissement qui n’a cessé de croître au fil des années. Mes différentes pratiques artistiques m’ont permis d’accéder à «ma» vérité singulière tout en reconnaissant la singularité des autres.

Cerise sur le gâteau, je fais régulièrement de la biodanse en couple avec mon compagnon. Adepte des arts martiaux, il a rapidement été conquis à son tour. S’il est moins assidu que moi, nous nous rendons ensemble ponctuellement à des stages. Ces moments nous permettent de nous rencontrer, de nous découvrir sous un jour très différent du quotidien. Cela dynamise et renforce notre couple. J’aime le voir danser, avec d’autres ou avec moi, et repérer soudain chez lui une facette inconnue. A son avis, cette pratique développe la tendresse et permet plus d’authenticité dans les relations. La confiance à laquelle nous accédons ainsi nourrit notre intimité.»

Informations complémentaires sur: www.biodanza.ch

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.