Femina Logo

La question

A cause de mes angoisses et n’ayant pas encore vécu d’histoire amoureuse (j’ai eu des coups de cœur mais ce n’était pas réciproque), à 23 ans je suis encore vierge. La honte de ce fait me bloque encore plus et je n’arrive pas à imaginer la première fois, je n’ai aucune idée de comment m’y prendre, je crains de ne jamais franchir le cap… Leyla, 23 ans

La réponse

La virginité serait donc une tare? A lire certains magazines, on le croirait. Pourtant, beaucoup de jeunes femmes (et hommes!) attendent – et même, choisissent d’attendre – la bonne personne, le bon contexte, le sentiment d’être prête.

Dans votre situation, il me semble important d’explorer les angoisses et de nommer les peurs qui s’y dissimulent, afin de leur faire face plus sereinement. Tâchez de les cerner et de faire le tri entre ce que vous pouvez mettre en place et ce que vous devez lâcher. Certains aspects vous appartiennent, comme le fait d’utiliser un préservatif et du lubrifiant afin de faciliter la pénétration, le choix du bon partenaire, la connaissance préalable de votre corps, votre guidage si nécessaire afin de recevoir les bonnes caresses. D’autres choses ne sont pas sous votre contrôle, comme le degré de douleur (minime et vite oubliée pour la plupart), l’évolution de la relation avec le garçon, l’orgasme ou pas (rare lors de la première fois).

Malheureusement, je ne peux pas non plus prédire quand vous rencontrerez le bon. En revanche, demandez-vous si vous ouvrez suffisamment votre cœur et si vous écoutez suffisamment votre corps pour remarquer cet homme lors de son apparition. Ensuite, même si c’est peut-être compliqué d’imaginer quelque chose que l’on n’a jamais vécu, laissez-vous inspirer de par lectures ou films pour nourrir votre désir. Donnez de la place à vos sensations lorsque vous côtoyez un homme qui vous attire, pour faire grimper la température en vous. En effet, je pense que le premier facteur déterminant d’un premier rapport agréable sera l’intensité de votre envie. Si votre désir est plus fort que tout, il vaincra vos peurs. Donc, à vous les fantasmes, la masturbation, les rêves et surtout, le moment venu, les préliminaires savoureux… Ainsi, vous ne passerez pas le cap pour faire comme les autres mais parce que vous en brûlez d’envie!

Notre experte

Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch


A lire aussi:
Avant de coucher, parlez de vos sentiments
Vierge à 40 ans, c'est permis
Comment prendre sa libido en main

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.