Femina Logo

La question

«Je fais régulièrement un rêve qui m’angoisse: je suis en train de mâcher du chewing-gum, et j’en ai tellement dans la bouche que je me mets à avoir des difficultés pour respirer. Je décide alors de l’enlever, mais il colle à mes dents. Je dois tirer dessus et suis obligée d’aller le chercher avec mes doigts dans le fond de ma bouche. Quand j’arrive enfin à l’enlever, des dents y restent collées et partent avec. Puis le chewing-gum se refait tout seul et recommence à m’étouffer. C’est une lutte sans fin. Lorsque je me réveille, l’impact de ce moment est si fort qu’il me semble l’avoir vécu réellement, et non en rêve.» [Sylviane, 50 ans]

La réponse

La bouche est un sas à double sens, une ouverture permettant de faire communiquer l’extérieur avec l’intérieur et vice versa. Ainsi, c’est par elle que nous ingérons la nourriture destinée à alimenter le corps en énergies, qu’elles soient gustatives, nutritives, hydratantes, caloriques ou autres. C’est par elle, également, que nous exprimons nos ressentis, besoins ou opinions à l’intention de notre entourage.

Lorsque l’on mastique un chewing-gum, comme le relate votre rêve, on mâche inlassablement une matière, sans l’avaler jamais. Cet indice pointe sur une tendance que vous pourriez avoir à ressasser, à «ruminer» – des pensées, sentiments, émotions – sans réussir à les verbaliser et à les digérer. A force de vous passer et repasser en boucle ce qui vous agite, cela ne cesse de s’amplifier, jusqu’à vous envahir toute, à la manière de ce chewing-gum qui grossit et vous étouffe.

La conséquence directe de cette difficulté à exprimer les mouvements intérieurs qui vous agitent (à les «régurgiter», en quelque sorte) est probablement de freiner, ensuite, votre enthousiasme et votre capacité à investir votre vie de façon positive. Ce qui n’est pas extériorisé devient «collant». Et quand vous tentez de l’éliminer, l’énergie à votre disposition pour agir diminue, voire disparaît (les dents qui partent), sans que le sentiment de suffocation s’atténue pour autant (le chewing-gum vous étouffe toujours).

Mon conseil: bien sûr, il est parfois sage de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, histoire de ne pas lâcher à tort et à travers des propos regrettables. Je vous invite toutefois à en profiter pour écouter l’émotion qui vous habite. Et si, après ces quelques tours, elle est toujours aussi vivace, à oser partager ce que vous ressentez. Vous pourrez ainsi respirer librement. Et mordre la vie à pleines dents.

Un songe vous décontenance, vous interpelle ou vous angoisse? Envoyez-le, avec vos prénom, âge et téléphone, à notre spécialiste qui en livrera la clé.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.