Femina Logo

La question

«Je vous confie un rêve récurrent, en précisant que les lieux et acteurs sont à chaque fois différents, mais suivant un scénario similaire: je dois revenir vers quelqu’un que je viens de quitter et beaucoup d’obstacles m’en empêchent. Un exemple: je suis serveuse dans un bar et deux hommes commandent du vin. Je vais derrière le comptoir pour préparer la commande et m’aperçois qu’il manque des verres et du vin blanc. Je sors pour en chercher et me trouve alors face à un mur à grimper, des sentiers qui n’aboutissent jamais là où je veux aller, et des lieux que je ne reconnais pas… J’ai conscience des personnes attendant et ne me voyant pas revenir, et je suis paniquée car je n’ai aucun moyen de les avertir!» [Gabrielle, 62 ans]

La réponse

Obstacles, murs, chemins ne menant nulle part: votre rêve évoque des résistances, des choix ne reflétant pas vos aspirations. Si vous me le permettez, je vous poserai une question: quel est, ou quels sont ces objectifs qui se dérobent? Les reconnaissez-vous?

Les personnages entrant en scène dans vos scénarios oniriques sont autant de «voix» qui vous appellent et se demandent où vous avez disparu, ou pourquoi vous ne les rejoignez pas. Peut-être est-ce en raison de cette part de vous qui – à l’image de la serveuse – est trop à l’écoute du besoin de l’autre et cherche ce dont il a besoin, en oubliant ses priorités personnelles, en se détournant du chemin menant à sa destination initiale? Les verres sont réceptacles, transparents, de la substance émotionnelle qui cherche à se faire entendre. Vous vous imposez de les chercher «ailleurs», dans un autre lieu qui se dérobe, et cette recherche provoque des insécurités.

Limitations que vous créez en vous-même, les murs cachent le but, ils vous barrent le passage et vous obligent à passer par un autre chemin, ou à les escalader avec grands efforts. Evidemment, les murs ont aussi parfois une fonction de protection. Protection face à l’inconnu, qui est source d’appréhension naturelle. Celle-ci crée la fébrilité, l’impatience et détourne de l’acte juste, de la route menant à la destination choisie. Aussi, elle persuade quelquefois que choisir la même finalité qu’autrui est la meilleure solution.

Mon conseil: en vous, quelque chose vous exhorte à vous choisir. Branchez-vous sur votre GPS intérieur et écoutez attentivement quelle route il vous propose, même si elle diffère de celle des autres. Pensez à spécifier dans ses paramètres de vous indiquer une voie sans obstacles.

Un songe vous décontenance, vous interpelle ou vous angoisse? Envoyez-le, avec vos prénom, âge et téléphone, à notre spécialiste qui en livrera la clé.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.