Femina Logo

La question

Dans ce rêve, je suis en train de me détendre chez moi, insouciant, quand le facteur m’apporte une convocation du gouvernement pour mon exécution à mort. Je pense à m’échapper, mais je sais que je serai recherché et rattrapé. Résigné, je fais mes bagages, dis au revoir à ma famille puis me rends à la prison. Des gardes m’emmènent dans un local et je dois alors m’asseoir sur une chaise électrique. Sauf qu’au moment où ils me sanglent je me rends compte de la situation. Animé d’une force incroyable, je me révolte, brise mes liens, me lève, renverse les gardes, défonce les portes et m’enfuis à travers un champ fraîchement labouré, entouré d’une forêt. Je suis nu et transi de froid. Le temps est nuageux, tout est brun et gris. Il va bientôt faire nuit. Je suis désespéré. [Philippe, 53 ans]

La réponse

Une fois n’est pas coutume, je commencerai ma réponse par une question… Etes-vous une personne constamment dans l’action, passant d’une activité à une autre et, peut-être, rencontrant des difficultés à vous détendre et lâcher prise?

Votre autorité intérieure vous alerte sur une dynamique qui demande instamment votre attention. En effet, être confronté à sa propre mort, même en rêve, n’est pas anodin, je vous l’accorde! Et le message n’est pas obligatoirement négatif. En termes de symbolique, la mort évoque le passage d’un état à un autre, le fait de quitter un monde familier pour aller dans l’inconnu. Si votre inconscient transmet ces images pendant votre sommeil, c’est pour vous signaler une période intense de changement. Le contexte du cauchemar montre quel comportement nécessite cette transformation.

L’électricité est une forme d’énergie composée de polarités positive et négative. Elle est l’expression physique de l’énergie vitale qui circule en vous et que vous utilisez de manière excessive, voire impulsive. Les conséquences en sont une tendance à l’hyperactivité, aux sautes d’humeur… Cette «haute tension» est engendrée par la répression (ponctuelle ou constante) de certaines émotions. N’ayant pas d’espace d’expression, celles-ci nourrissent un feu intérieur qui, naturellement, doit trouver un moyen de libérer le trop-plein d’énergie contenue. C’est ce qu’il se passe lorsque vous «brisez vos liens, renversez les gardes et défoncez la porte»! Pour ensuite vous retrouver «nu et démuni» face aux nuages de la tristesse…

Mon conseil: accueillez vos ressentis avec bienveillance et acceptez-les afin qu’ils n’aient pas besoin de défoncer la porte pour se montrer. Car ce à quoi l’on résiste persiste. Et ce que l’on embrasse s’efface.

Un songe vous décontenance, vous interpelle ou vous angoisse? Envoyez-le, avec vos prénom, âge et téléphone, à notre spécialiste qui en livrera la clé.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.