Femina Logo

news people

Vanesssa Paradis: «J’ai la chance de ne pas avoir à choisir entre la musique et le cinéma»

Vanessa Paradis Les sources

Très présente sur grand écran ces dernières années, Vanessa Paradis avait un peu laissé la musique de côté. Elle y revient... enfin!

© Kevin Tachman Getty Images

C’est qui?

A la voir si frêle et délicate, on la croirait fragile, Vanessa Paradis. Pourtant, le tourbillon de sa vie montre surtout sa volonté, sa droiture et sa force. Qu’on se souvienne des vagues de haine, avec insultes et huées sur scène, qui suivent la sortie de Joe le taxi, en 1987.

Ce qu’on lui reproche? Tout. Sa beauté, sa jeunesse (elle est née en 1972 près de Paris), son indépendance et surtout... son succès. Elle en souffre, bien sûr, mais, digne, elle suit la route artistique qu’elle s’est choisie. Bien lui en prend: en 1990, son talent lui vaut une Victoire de la musique pour M&J puis un César pour le film Noce blanche. La hargne se calme. Mieux: se transforme en admiration et en respect quand elle sort Variations sur le même t’aime, écrit par Gainsbourg.

La suite? Egérie Chanel dès 1991, elle enchaîne tournages, albums et concerts. Vers 1999, elle ralentit le rythme pour s’occuper de Lily Rose et Jack, qu’elle a eus avec Johnny Depp.

En 2010, elle réaccélère: cinéma, musique. Depuis 2016, elle file le parfait amour avec l’écrivain-cinéaste Samuel Benchetrit, épousé l’été dernier.

Cannes 2018: Vanessa Paradis au casting du sulfureux «Un couteau dans le cœur»

Pourquoi on en parle?

Très présente au cinéma – elle tourne deux ou trois films par an depuis 2012, dont Photo de famille et Un couteau dans le cœur, présenté à Cannes cette année –, Vanessa Paradis ne donnait plus trop de la voix depuis Love Songs, paru en 2013. La voilà donc qui revient avec Les sources. Encensé par la critique et figurant déjà dans les meilleures ventes en ligne, cet album sorti le 16 novembre a en partie été écrit par son amoureux, Samuel Benchetrit. La voix plus douce que jamais, elle y chante l’amour (what else?!), la douceur, la nature. Et le rêve, aussi, «parce que c’est l’image d’un monde ouvert, qu’on partage, mais pour lequel chacun à ses résonances, ses significations, son interprétation, dit-elle. Rêver, c’est être libre!»

«J’ai eu la chance de ne pas être confrontée à ça… mais je suis très touchée par #MeToo, évidemment. Bon, il reste encore beaucoup de travail car il y a encore énormément de femmes qui souffrent et meurent…»

Qu’est-ce que les autres en disent?

Aimée de Jeanne Moreau, qui voyait en elle sa fille spirituelle et la trouvait «précieuse et magnifique»,

adorée de Jean-Pierre Foucault «épaté par son talent» ou du réalisateur Jean-Paul Goude, fasciné par sa personnalité et «son professionnalisme» après avoir fait d’elle un petit oiseau (de paradis) dans une pub Chanel, Vanessa Paradis a le don d’ensorceler les gens qui la côtoient. Même ceux à qui elle a tenu tête: si Serge Gainsbourg répétait volontiers «Paradis, c’est l’enfer!» surtout pour le plaisir du bon mot, il avouait aussi être sous le charme de «cette sacrée bonne femme»!

Tout aussi séduit, son frère de cœur Matthieu Chedid, alias M, avec qui elle a beaucoup travaillé, notamment sur Divinidylle, en 2007, ou sur le film Un monstre à Paris, en 2011, il dit: «C’est une muse exceptionnelle!» Quant à Johnny Depp, il y a peu, il notait: «Lorsqu’on a connu une femme aussi intelligente et bienveillante (…), on continue à l’aimer. Quoi qu’il arrive!»

Ce qui la fait vibrer

L’amour au sens large, bien sûr. Mais ses métiers-passions, aussi:

«J’ai la chance de ne pas avoir à choisir entre la musique et le cinéma – deux univers qui me nourrissent.»

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.