Femina Logo

news société

Un lâcher de ballons? Mais vous n’y pensez pas!

Lacher ballons ecologie

Non, les ballons en plastique ne se désagrégent pas dans le ciel, mais retombent dans la nature.

© Unsplash/Luca Upper

La guerre contre le plastique ne fait que commencer. Après la bataille contre les sacs à usage unique dans les supermarchés, après la disparition annoncée des pailles dans les take-aways, les ballons gonflables sont désormais dans le viseur des ennemis du plastique. Parce que non, une fois disparus dans le ciel, ils ne se décomposent pas, mais finissent par retomber au sol et terminent, dans le pire des cas, dans les estomacs de la faune sauvage.

#StopSucking: à bas les pailles!

Mariages, anniversaires, fêtes d’entreprise ou de village, les occasions de procéder à ces lâchers sont légion, mais sont toujours plus mal vues. En Suisse romande, le mouvement ByeBalloon est né il y a peu. Son but? Informer le grand public et inciter entreprises et communes à trouver des alternatives. Parmi les organisations sensibilisées, Terre des hommes Genève, qui renonce à son lâcher de ballons en octobre. Et ce n’est que le début. «J’ai la plupart du temps de bons retours, explique Leïla Rölli, l’instigatrice du mouvement, même si j’ai été plutôt mal reçue par un agriculteur qui organisait un lâcher de ballons pour le 1er août et à qui j’ai voulu expliquer ce que cela créait comme problèmes.»

Pêcheurs noyés

Il est bien loin le temps où la ville de Cleveland, aux USA, afin de rentrer dans le Livre Guinness des records, organisait le plus grand lâcher de ballons du monde. C’était en novembre 1986, et 1,5 million d’entre eux étaient libérés au centre-ville… avant d’être rabattus à cause du vent dans la campagne environnante et dans le lac Erié. Problème: les gardes-côte étaient simultanément à la recherche de deux pêcheurs tombés de leur embarcation. Les ballons étant aussi orange que les gilets de sauvetage, on ne retrouva les malheureux que le lendemain, noyés. Autant dire que le coup de pub s’est vite transformé en méga flop.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina