Femina Logo

Âgée d’à peine 23 ans, Jennifer Lawrence est une comédienne épatante. Pour ses talents d’actrices (elle a décroché l’oscar de meilleure actrice pour son rôle dans le film «Happiness Therapy»), certes, mais aussi pour ses prises de positions très tranchées. Elle s’attaque notamment à l’image de la femme parfaite véhiculée par Hollywood. En novembre dernier, elle avait été invitée par Yahoo pour répondre aux questions de son public. Un homme lui avait alors demandé comment gérer les commentaires désobligeants que sa fille recevait sur son physique.

«On y est tous confrontés, j’en ai eu l’expérience à l’école avant de devenir célèbre, a répondu Jennifer. Les émissions comme «The Fashion Police» (rendez-vous télévisuel hebdomadaire décryptant le look et le physique des people) ne font que renforcer auprès des jeunes l’idée qu’on peut juger sur l’apparence. Ils mettent une valeur sur des choses qui n’en ont aucune, comme si c’était OK de pointer les gens et de les traiter de moche ou de gros (…) C’est décevant que les médias continuent d’alimenter ces procédés, qu’ils attisent ce genre de comportements. C’est quelque chose qui me dérange profondément, parce que j’aime manger.»

Des médias qui ne font pas leur travail

L’actrice est revenue à l’attaque sur le plateau de Barbara Walters mi-décembre. Elle pointe du doigt l’hypocrisie américaine qui censure les «fuck» mais ne cesse de diffuser des émissions reposant sur l’humiliation des gens. «Pourquoi c’est drôle d’humilier des personnes, s’est interrogée Jennifer. Je comprends, je le fais moi aussi, nous le faisons tous. Mais je pense que les médias devraient avoir une attitude responsable, à cause des effets que ces discours ont sur les plus jeunes (…) Et, dans ces émissions, c’est drôle de se moquer de la fille qui porte une robe moche. Et le terme de «gros», franchement, je pense que ça devrait être illégal de traiter quelqu’un de gros à la télé. Si on régule les cigarettes, l’alcool et les jurons sur le petit écran à cause des effets néfastes qu’ils peuvent avoir sur les jeunes, alors pourquoi on n’interdit pas de traiter les gens de «gros»?»

Merci, Jennifer, merci! Une actrice aussi jeune qui brille par des inventions médiatiques aussi salutaires, on applaudit des deux mains. Après la campagne anti-grosse terriblement choquante qui avait déferlé sur l’Amérique il y a quelques semaines, l’interview de Jennifer Lawrence remet les pendules à l’heure.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Dans vos écouteurs

E27: Comment alcaliniser notre organisme pour booster notre forme

Certains aliments peuvent-ils vraiment rendre notre corps plus acide, et détériorer ainsi notre santé? Faut-il donc manger davantage d'aliments qui, au contraire, basifient notre organisme? Dans cet épisode dédié à l'alimentation, un micro-nutritionniste démêle le vrai du faux en ce qui concerne le régime alcalin et offre plusieurs pistes pour une alimentation optimale. (Spoiler: non, cela ne signifie pas qu'il va falloir bannir le chocolat!)

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina