Femina Logo

«Cela me rappelle les scoubidous de ma jeunesse. Dans ma famille tout le monde les aime, mes deux enfants et mon père en portent», explique Léa, 35 ans. La jeune femme a ainsi succombé à la mode des «Rainbow Loom» (littéralement: métier à tisser arc-en-ciel). Il s’agit de petits élastiques colorés à assembler à l’aide d’un métier à tisser en plastique ou avec un crochet.

Dans les grandes surfaces lausannoises tout comme dans les magasins spécialisés, on ne s’étonne pas du phénomène. «Les premiers clients étaient des Américains, ils nous les réclamaient il y a déjà un an», raconte une vendeuse. Cette tendance vient effectivement des USA. «On a commencé à les vendre en avril, mais depuis deux mois c’est l’explosion», se réjouit un responsable de vente dans une grande surface lausannoise.

Consommateurs inattendus

«Nous vendons les élastiques et les kits majoritairement à des fillettes d’une dizaine d’années, mais beaucoup d’adultes sont également devenus accros», détaille encore la commerçante. Elle ajoute: «Il y a deux catégories : Celle où les enfants offrent des bracelets à leurs parents et ceux-ci les portent pour leur faire plaisir. Et une autre où les grands se sont pris au jeu». A en croire les témoignages, créer des «Rainbow Loom» serait presque devenu une addiction.

Une dépendance, en outre, propagée chez les stars. Aussi, Kate Middelton, Miley Cirus, Julia Roberts ou encore le pape François en arborent à leurs poignets.

Un robe vendue 260'000 fr.

«Ma fille passe des après-midi entiers à confectionner des bracelets. Ensuite, elle les offre ou les échange à ses camarades» se réjouit Léa. Elle nous explique également que c’est un bon moyen d’occuper ses deux enfants.

Pour les plus ambitieux, des centaines de tutos existent sur Internet. Bracelet, collier, porte-monnaie: seule la créativité compte. Et du côté des motivés (vous ne seriez pas en vacances?), ils pourront essayer d’égaler le record d’Helen Wright. Cette habitante du Pays de Galles a confectionné une robe avec 20 000 élastiques. Comme l’annonce l’«Huffington Post», cette pièce a été vendue 170 000 £ sur Ebay (soit environ, 260 000 fr.).

Passion d’été ou phénomène durable? «On vend 200 kits par semaine. Mais savoir si cette mode va durer est impossible», constate pour sa part le responsable des ventes de la grande surface.

Pour les novices, voici un exemple de tuto pour réaliser un bracelet:

Twitter
1 / 10© DR
Twitter
2 / 10© DR
Instagram
3 / 10© DR
Instagram
4 / 10© DR
Facebook
5 / 10© DR
Facebook
6 / 10© DR
Facebook
7 / 10© DR
Facebook
8 / 10© DR
Facebook
9 / 10© DR
DR
10 / 10© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina