Femina Logo

news société

#ThisIsNotConsent: l'Irlande furieuse, après que le string d'une ado violée soit déclaré comme «preuve de consentement»

Irlande thisisnotconsent string proces

«L'accoûtrement, le taux d'alcoolémie et l'absence de cris des victimes sont évoqués très, très régulièrement durant ce genre de procès. [...] Ce genre de stéréotype autour du viol revient encore et encore au tribunal, car la défense se base toujours sur l'argument d'un rapport sexuel consenti. Tout ce qui peut être utilisé pour suggérer le consentement sera utilisé.»

«Elle portait un string avec de la dentelle.» Voilà le fin mot du procès. L'accusé, un homme de 27 ans poursuivi pour viol, se retrouve acquitté. La victime, une adolescente de 17 ans, doit accuser le coup, condamanée à regretter son choix de sous-vêtements pour le restant de ses jours.

L'Irlande, elle, refuse d'accuser le coup. Scandalisés par l'issue de cette affaire, des centaines de manifestants ont crié leur colère dans les rues de Dublin, Limerick et Cork. Sur les réseaux sociaux, des milliers de femmes partagent le hashtah #ThisIsNotConsent (ceci n'est pas un consentement), afin de rappeler que le port d'un string n'excuse absolument pas un abus sexuel, quel qu'il soit!

En signe de protestation, des dizaines de culottes en dentelle ont été déposées sur les marches du palais de justice de Cork, afin de faire réagir au plus vite.

Les propos tenus par l'avocate Elizabeth O'Connel ont également fait le tour du Web. Ainsi que le rapporte le «Telegraph», elle aurait décrété que l'accoutrement de la victime suggérait que celle-ci était «attirée par l'individu» et «ouverte à une rencontre»:

«Vous auriez dû voir comment elle était habillée... Elle portait un string en dentelle!»

Après 90 minutes de procès, le juré composé de huit hommes et de quatre femmes tranchait en faveur de l'accusé... et cela de façon unanime! En réaction, une internaute outrée s'est empressée de réagir via son compte Twitter:

«La plupart de mes sous-vêtements ont de la dentelle. Cela ne signifie pas que j'ai envie d'être violée. Peu importe comment je m'habille, non c'est non!»

Violée à 11 ans, elle est jugée «consentante» pour avoir subi sans se débattre

«Cela peut sembler gênant de montrer un sous-vêtement ici...»

Le 13 novembre 2018, alors que le hashtag approchait les 10 000 occurences sur Instagram, la députée Ruth Coppinger décidait d'aborder le sujet au parlement. En plein débat, elle faisait subitement apparaître un string bleu, sous les yeux ébahis de l'assemblée.

«Cela peut paraître embarrassant de montrer un string ici, a-t-elle déclaré. Comment pensez-vous qu'une victime de viol ou n'importe qu'elle femme se sent, lorsque ses propres sous-vêtements sont exhibés en plein tribunal?!»

Le lendemain, Madame Coppinger menait une vive manifestation au-travers des rues de Dublin, et s'étonnait sur Twitter que les caméras s'étaient détournées d'elle, lorsqu'elle avait montré son string bleu aux yeux de tous. «Et dire qu'au tribunal, les victimes voient leurs sous-vêtements passés de main en main et faire office de preuves», rappelle-t-elle.

Ainsi que l'indique Noeline Blackwell, responsable du Centre irlandais pour la crise du viol, toujours au «Telegraph»:

«L'accoutrement, le taux d'alcoolémie et l'absence de cris des victimes sont évoqués très, très régulièrement durant ce genre de procès. [...] Ce genre de stéréotype autour du viol revient encore et encore au tribunal, car la défense se base toujours sur l'argument d'un rapport sexuel consenti. Tout ce qui peut être utilisé pour suggérer le consentement sera utilisé.»

En attendant, le mouvement #ThisIsNotConsent se poursuit sur la Toile, tandis que des voix furieuses continuent de s'élever en Irlande. Espérons qu'elles crient assez fort pour que la justice les entende.

#FeminaOpinion: une fois de plus, «Touche pas à mon poste» ne comprend absolument rien au consentement

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina