Femina Logo

news société

Théories du complot: Croyez-vous aux Reptiliens (ou en êtes-vous un en secret)?

Caju gomes reptiliens theorie du complot

Les signes qui ne trompent pas? Des yeux verts ou miel, qui changent de taille; des pupilles qui se dilatent verticalement, selon l’intensité de la lumière; des paupières hypermobiles; une petite langue pointue qui sort souvent; des cicatrices étranges sur le corps (la marque des écailles?) ou encore une passion pour l’espace. Vous pouvez commencer à les démasquer autour de vous.

© Caju Gomes

Barack Obama, Madonna, la reine Elizabeth II, Justin Bieber, Katy Perry, la famille Clinton et Angelina Jolie sont-ils des êtres hors du commun? Oui. Mais pas pour les raisons que l’on pourrait penser. Parce qu’il ne faut pas s’y tromper: ce ne sont pas leurs talents, leur intelligence ou leur incomparable sens du marketing qui font d’eux ce qu’ils sont, mais leurs origines extraterrestres. Et plus précisément, reptiliennes. Ou dinosauroïdes, sauriales, reptites, draconiennes et reptoïdes, comme les qualifient aussi les complotistes amateurs de synonymes.

Théories du complot: la Terre est plate

Des amateurs bien plus nombreux qu’on pourrait l’imaginer, d’ailleurs. En 2012, un Briton sur dix pensait que Tony Blair et David Cameron appartenaient à cette caste des reptoïdes (reptiliens, saurials, etc.), tandis qu’en avril 2013, un sondage a montré que plus de 12 millions d’Américains pensaient que la Terre était contrôlée par des hommes-lézards déguisés en humains. Plus délirant encore: en février 2014, le premier ministre néo-zélandais de l’époque, John Key, a été forcé de démentir à la télévision les rumeurs selon lesquelles il était «un reptile alien capable de modifier son apparence pour réduire l’humanité en esclavage»!


© DR

Dominer pour survivre

Car oui, c’est bien de cela qu’il s’agit: aux yeux des «believers», politiciens en vue, gens de pouvoir, rois de la finance, influenceurs ou vedettes de tout bord ne sont rien que des espèces de serpents malfaisants, qui peuplent au moins 50% de la planète, dominant l’humanité grâce à des capacités magiques, une intelligence supérieure ou encore par la télépathie, qui leur permet de contrôler l’esprit des simples quidams. Le but de cette domination? La survie. De fait, notent les «experts ès reptiliens», si ces viles créatures aiment se payer une pinte de sang (humain) de temps à autre, elles se nourrissent essentiellement «d’énergie négative, de peur et de violence». Raison pour laquelle elles provoquent des guerres, des famines, des attentats, on en passe et des pires.

A en croire les tenants de cette théorie, née aux États-Unis dès les années 1960, ces humanoïdes caméléonesques viennent soit du centre de la Terre, soit d’un empire en guerre situé dans une galaxie fort lointaine – empire qu’ils ont fui à bord de vaisseaux spatiaux propulsés par «la force négative de la troisième dimension» (sic). Fer de lance de cette dernière version:

David Icke, «enquêteur à plein temps sur ceux qui contrôlent vraiment le monde» et persuadé, entre autres, que la mort de Lady Di ou les attentats du 11 septembre 2001, aux Etats-Unis, ont été provoqués par cette engeance.

Venus des confins de l’infini

Auteur de plusieurs best-sellers à ce sujet, cet ancien journaliste sportif britannique n’a de cesse de le répéter sur tous les tons, depuis 1991: les envahisseurs sont là et le cauchemar a commencé depuis belle lurette. De fait, explique Icke sans ciller, les saurials sont venus des confins de l’infini, il y a des milliers d’années, pour récolter les ressources de la petite planète bleue, apparemment riche de promesses.

Las pour ces envahisseurs, hormis quelques brontosaures et autres stégosaures, ils n’auraient rien trouvé de bien revigorant à se mettre sous la dent, ce qui explique pourquoi ils ont décidé de se fabriquer un garde-manger personnalisé: nous! Eh oui, les créationnistes, Darwin et tous les autres peuvent retourner à leurs études: l’espèce humaine n’est que le fruit de bidouillages génétiques effectués par des êtres venus d’ailleurs. Et nous ne sommes rien d’autre que le fruit d’un mix entre de l’ADN reptilien et de l’ADN de grands singes, notre évolution n’étant que le reflet de l’amélioration de leurs techniques.

Toujours selon David Icke, une fois relativement satisfaits de leurs créations, les reptoïdes se sont montrés aux populations primitives en se faisant passer pour des dieux tout-puissants, donnant ainsi naissance aux religions grâce auxquelles ces affreuses bébêtes ont pu garder le pouvoir sur l’humanité des siècles durant. Plus pervers encore: en générant des croyances différentes, elles se sont assuré une source de conflits (donc de nourriture) quasi inépuisable.

#FakeMelania: mais où se cache la vraie Melania Trump?

Illuminati & Co

Concrètement, ajoute l’ancien journaliste, les reptiliens gouvernent le monde via un vaste réseau de sociétés secrètes, parmi lesquelles les francs-maçons, dont beaucoup ne savent rien du complot dans lequel ils sont impliqués. Il y a aussi les Illuminati ou le groupe Bilderberg, qui obéissent aveuglément aux ordres de leurs seigneurs reptiliens – aussi appelés Fraternité Babylonienne, puisque c’est à babylone que la conspiration a vu le jour. Un peu simpliste, tout ça? Pas pour David Icke et ses semblables, qui «prouvent» le bien-fondé de leur thèse en s’appuyant, notamment, sur les innombrables représentations de serpents, dragons ou hommes-lézards présentes dans quasi toutes les mythologies. Ils rappellent d’ailleurs, au passage, que c’est à cause d’un serpent que la naïve Eve a croqué la pomme. Voilà, voilà…

Reste à savoir comment différencier un reptilien d’un humain. Pour David Icke, qui a visionné des millions d’images sur YouTube pour élaborer un portrait-robot, rien de plus simple.

Les signes qui ne trompent pas? Des yeux verts ou miel, qui changent de taille; des pupilles qui se dilatent verticalement, selon l’intensité de la lumière; des paupières hypermobiles; une petite langue pointue qui sort souvent; des cicatrices étranges sur le corps (la marque des écailles?) ou encore une passion pour l’espace. Vous pouvez commencer à les démasquer autour de vous.

Notre variante préférée : les petits-gris

Décrits pour la première fois en 1901 par H. G. Welles dans Les premiers hommes sur la Lune, les Petits-Gris ont été popularisés, dès les années 1970, par Steven Spielberg (Rencontre du troisième type et E.T.) puis, plus tard, par des séries TV comme X-Files.

De petite taille et grisâtres, d’où leur nom, ces créatures sont souvent associées aux enlèvements extraterrestres, ainsi qu’au crash de Roswell (c’est un Gris qui aurait été autopsié à la suite de «l’accident de soucoupe volante» survenu en 1947 près de cette ville du Nouveau-Mexique). Contrairement aux reptiliens, ces êtres venus d’on ne sait pas trop où ne sont pas forcément considérés comme affreux. Certains adeptes pensent même qu’ils viennent en visite sur Terre pour guider l’humanité vers un développement positif. A l’opposé, d’autres estiment que ces atroces manipulateurs veulent juste nous éradiquer. Cela dit, quelle que soit leur vision, tous les complotistes s’accordent sur un point: le Gouvernement américain collabore étroitement avec eux.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina