Femina Logo

Au Tchad, presque 70% des fillettes sont mariées avant même d'avoir terminé (et parfois, d'avoir commencé) l'école obligatoire. Ce pourcentage terrifiant vaut au pays sa deuxième place sur l'échelle mondiale des états pratiquant le mariage d'enfants, juste derrière l'Asie du Sud.

«Les filles mariées avant l'âge de 18 ans se voient non seulement privées de leur enfance, mais se retrouvent aussi souvent socialement isolées, sujettes à des violences physiques. Pour elles, les opportunités d'obtenir une éducation et un travail sont quasi inexistantes» a déclaré Bruno Maes, représentant UNICEF au Tchad.

Au Tchad, une fille a plus de probabilité de mourir en accouchant que d'aller à l'école.

Mariées trop jeunes, les victimes doivent faire passer leurs devoirs de femme avant leur vie d'enfant, ce qui les pousse le plus souvent à abandonner l'école. Pire encore, tomber enceinte alors que leur corps n'est pas encore prêt à porter un enfant représente un risque sanitaire indéniable pour la mère et pour le nourisson.

Un autre avenir est possible

Avec cette vidéo et le hashtag #EndChildMariageNow (ndlr: mettez fin au mariage d'enfants maintenant), UNICEF espère dénnoncer cette pratique pour rendre leurs vies aux Tchadiennes, car tout le monde devrait avoir le droit de faire ses propres choix.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.