Femina Logo

Le web-documentaire suédois comprend 5 épisodes et a soulevé l’émoi à l’échelle international depuis sa diffusion en avril 2014. Les trois ados blogueurs et passionnés de mode Anniken Jorgensen, Frida Ottesen et Ludvig Hambro se sont pliés aux conditions de vie et de travail des ouvriers de la mode qui travaillent dans l’ombre. Journées interminables, salaires de misère, vacarme incessant, fatigue physique et morale sont au menu de ces 5 épisodes.

«J’ai cousu des habits pendant 8 heures. J’ai gagné 4 dollars»

Le documentaire pointe à nouveau du doigt les industries textiles et les grandes marques de prêt-à-porter qui continuent de fabriquer leurs vêtements à l’abris des regards. En juin 2014, au moins trois personnes avaient retrouvé des appels au secours cousus sur leurs habits achetés dans la boutique de prêt-à-porter Primark, en Angleterre. Les petites étiquettes portaient des messages alarmants, tels que «Degrading sweatshop conditions» (ndlr: «Conditions de travail dégradantes») ou encore «Forced to work exhausting hours» (ndlr: «Forcé de travailler des horaires éprouvants»).

Le trailer de «Sweatshop - Deadly Fashion»

Le reportage de Spécial Investigation sur la fabrication des vêtements H&M

1 / 1

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.