Femina Logo

88 voix contre 87: il s’agit bien d’un «oui.» De justesse, la Chambre du peuple a accepté le projet interdisant le port du voile sur le territoire suisse; et peu importe s’il s’agit d’une burqa ou de n’importe quelle autre pièce de tissu masquant de façon intégrale ou partielle le visage.

Le soleurois Walter Wobmann, à l’origine du projet, a repris dans son texte l’initiative cantonale tessinoise qui avait déjà interdit le port de la burqa en juillet 2016. A présent, il s’agit d’étendre cette loi «anti-burqa» à l’intégralité du pays. Pour ce membre de l’UDC, il s’agit d’une question de maintien de l’ordre public et de respect de la dignité de la femme.

Le peuple devra trancher

La gauche, ainsi que certains des partis bourgeois, ont rejeté l’initiative. En effet, Valérie Piller Carrard (PS/FR) a souligné la rareté du port de la burqa ou du niqab en Suisse, rappelant qu’une telle interdiction compromettrait l’importante vague de touristes venus notamment du golfe Persique.

Finalement, c’est certainement le peuple qui aura le dernier mot: car même si toutes les Chambres se prononcent en faveur de l’initiative, la commission suspendra son traitement du projet en attendant la décision des citoyens suisses.


A lire aussi:
J'ai porté le voile pendant dix ans
Marques occidentales qui développent des vêtements islamiques fustigées
Mode engagée: le tote-bag anti-islamophobie

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.