Femina Logo

Engagé

Pour lui, le judo est un sport, mais pas seulement. «Il permet d’inculquer, aux jeunes notamment, des valeurs qui ont tendance à se perdre, comme le courage, la modestie, l’amitié.» Armé de ce credo, il a créé Trako qui met sur pied des cours de judo dans les écoles. Neuf collèges vaudois y prennent déjà part, des contacts à Genève et en Suisse-allemande sont en cours. Une aventure qui prend de l’ampleur grâce au soutien financier de la multinationale Vale, basée à Saint-Prex.

Lui-même

Alors qu’il en a terminé avec le sport de haut niveau depuis quelques années déjà, il reste un chouchou chez les Romands. Mais ça ne l’empêche pas d’être lucide. «Vous savez, j’ai été adulé avant de partir aux JO d’Athènes, mais une fois que j’ai perdu au premier tour, il n’y avait plus personne à mon retour… ça permet de relativiser le succès et la notoriété. Je ne m’en fiche pas, mais ce n’est pas cela qui va me faire vivre.» Jamais des envies de reprendre la compétition? «Quand je fais un combat de judo aujourd’hui, je vois à quel point j’ai régressé, et je me rends compte de l’effort insensé à fournir pour avoir un certain niveau. Plus le temps passe, plus je me dis que j’étais fou!»

Amoureux

Marié depuis un an (ndlr: il regarde sa montre) «et neuf jours», il est aussi un papa heureux depuis 10 mois (rebelote) «et 22 jours». «C’est le plus beau des cadeaux. Bon, j’aimerais avoir cinq enfants, j’aime les grandes familles. Ma femme est partante pour trois, j’insisterai pour le quatrième, et avec un peu de chance on aura des jumeaux! Enfin, je dis ça, mais ce n’est pas moi qui dois les porter!»

En savoir plus

Le site de son association: www.trako.org

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina