Femina Logo

C’est dans un palace de Manhattan que Sarah Jessica Parker nous reçoit. Un lieu comme une évidence dans le parcours cinématographique de l’actrice. Mais nous ne nous retrouvons pas face à la fashionista de Sex & the City.

Quoique… Le brushing est impeccable et les longs cheveux blonds tombent avec grâce et légèreté; la robe rouge et blanche avec épaules dénudées a été dessinée par Oscar De La Renta; le collier de faux coquillages conjugue l’or aux diamants; et les chaussures? A hauts talons et signées Giuseppe Zanotti… A croire que Samantha, Charlotte et Miranda vont arriver tout soudain. Pourtant, ce n’est pas leur présence qu’elle réclame: «Ma bouteille d’eau! Je l’ai oubliée dans la pièce à côté. Laissez-moi la récupérer et je reviens tout de suite.» Totalement impossible, pour elle, de se séparer de sa bouteille. «Je suis perdue sans eau minérale. C’est mon secret de beauté, je m’hydrate de l’intérieur!» Et le secret de son bonheur? Visiblement, d’être la mère des jumelles Marion et Tabitha. Elles ont bientôt 2 ans.

FEMINA  Connaissiez-vous le best-seller d’Allison Pearson, «Je ne sais pas comment elle fait», avant d’accepter de jouer dans le film?
SARAH JESSICA PARKER
 Je connaissais son existence et je savais que c’était un succès de librairie, mais je n’avais jamais trouvé le temps de m’y plonger. Si je ne travaille pas, je suis maman à 100%, cela ne me laisse guère de temps pour lire.

Et après avoir signé pour le rôle?
En fait, je refuse de lire un roman qui a inspiré un film car je trouve que l’on est souvent déçu par l’adaptation. Au cinéma, vous disposez d’un temps réduit pour raconter une histoire et il y a forcément des détails qui disparaissent. Cela peut sembler égoïste, mais le fait de ne pas connaître ces détails rend le tournage plus agréable pour moi. Mais sachez que j’ai adoré le scénario adapté du best-seller par Allison elle-même.

En quoi vous reconnaissez-vous dans le personnage de Kate?
Il y a de nombreux thèmes dans cette comédie romantique qui ont une résonance directe avec ma vie quotidienne. Tout d’abord, c’est l’histoire de gens presque ordinaires, de parents qui jonglent constamment entre les impératifs d’une carrière et de leur vie de famille. J’ai parfois moi aussi le sentiment d’avoir une vie chaotique où tout va trop vite. Notre génération a du mal à concilier famille et carrière. On nous demande d’être de plus en plus performants au travail. Et chaque parent pense que cela se fait au détriment des enfants. Moi la première, il m’est arrivé de me sentir en plein échec familial parce que je croyais trop travailler pour pouvoir être une bonne mère. Mais il suffit d’un moment de bonheur avec mes enfants pour me dire que je ne le fais pas si mal que ça, mon job de maman.

Cela va rassurer bon nombre de nos lectrices de savoir que Sarah Jessica Parker doute de ses compétences de maman…
Et c’est d’ailleurs la première chose qui m’a donné envie de faire ce film. Je sais qu’il y a des millions de femmes comme moi qui travaillent loin de leur foyer. On veut toutes avoir des vies intéressantes, remplies et variées, mais cela nous oblige à faire des compromis et des sacrifices.

Quelle est la leçon du film?
Kate réalise que c’est formidable d’avoir de grandes ambitions pour soi-même mais qu’il faut aussi apprendre à accepter que l’on ne peut pas tout concrétiser. Sinon, on devient frustrée à vie.

Que dire de votre partenaire, Pierce Brosnan?
Il a dépassé toutes mes attentes! (clin d’œil) Pierce, c’est James Bond. Il a une certaine démarche qui fait se retourner les femmes sur son passage! Malgré cela, il a une élégance, un charme et une gentillesse absolus. Ce qui m’a le plus surprise, c’est qu’il sait aussi montrer sa vulnérabilité. Cela le rend encore plus irrésistible.

Vous arrive-t-il de trouver du temps pour vous?
Je n’ai pas vraiment de moments à moi. Mais d’une certaine manière, chaque instant sur un plateau est un moment rien qu’à moi. Est-ce reposant? Certainement pas.

Voulez-vous dire que vous n’êtes pas une habituée des endroits chics et des spas comme Carrie Bradshaw?
Non, ça, ce n’est pas moi! Si vous voulez connaître mon seul plaisir coupable, le voici: après avoir mis les enfants au lit, je m’installe devant la télé et je regarde l’émission de décoration Househunters sur la chaîne du câble américain Home & Garden. J’adore ce show qui montre des spécialistes de la déco d’intérieur dénichant des merveilles dans des maisons privées.

Malgré votre statut de star, vous semblez vivre loin de Hollywood?
C’est vrai. J’habite à New York et je n’ai jamais vraiment vécu à Hollywood. Cela reste donc pour moi un endroit de légende.

Vous êtes mariée depuis quinze ans avec l’acteur Matthew Broderick. Quel est le secret de longévité de votre couple?
La discrétion, voilà notre secret. Nous avons tous les deux compris depuis bien longtemps que pour vivre heureux, il faut vivre caché. Et nous refusons l’un comme l’autre de parler de notre vie intime. En dehors de rares apparitions officielles, on évite aussi de s’afficher ensemble.

Une vie à l’opposé de Carrie Bradshaw… Vous ne décevez pas les fans de «Sex & the City» lorsqu’ils vous rencontrent?
Je suis certaine que je déçois des gens constamment (rires). Mais j’ai tendance à prévenir les inconnus qui m’accostent que je vais les décevoir et cela pour plusieurs raisons. Premièrement, je suis plus petite qu’ils ne le pensent. Deuxièmement, je ne porte jamais les chaussures qui semblent plaire à tout le monde. Je vis sans maquillage et je ressemble donc beaucoup plus à une mère de famille qu’à une star apprêtée pour les photographes.

Vous êtes pourtant sublime aujourd’hui?
Je travaille! Je suis là pour parler de mon film et j’ai une équipe de plusieurs personnes qui ont passé deux heures ce matin pour me maquiller, me coiffer, m’aider à m’habiller… Je dis souvent que n’importe quelle lectrice de magazine peut avoir l’apparence d’une star de Hollywood avec l’aide d’une glam team. Je n’ai pas ces spécialistes de l’apparence avec moi chaque matin… et heureusement!

La rumeur parle d’un «Sex & the City 3» autour de Carrie Bradshaw qui deviendrait maman. Est-ce vrai?
C’est vrai qu’il y a des discussions entre les producteurs, distributeurs et financiers pour savoir si un nouvel opus pourrait voir le jour. Tout cela reste au conditionnel. Je sais effectivement ce qui arriverait à Carrie si un troisième long-métrage se tourne, mais je suis tenue au secret défense (rires).

Dernière question, vous qui voyagez sans cesse, avez-vous déjà fait un voyage incognito en Suisse?
Non, mais c’est l’un des pays que je rêve de visiter. J’ai beaucoup d’amis à New York qui adorent la Suisse. Il me faut attendre quelques années que nos jumelles, Marion et Tabitha, qui ont à peine 2 ans, soient assez grandes pour voyager.

Mais comment font les femmes, un film de Douglas McGrath, avec Sarah Jessica Parker, Greg Kinnear et Pierce Brosnan. En salle le 21 septembre 2011.

Questions des lectrices

On vous associe encore et toujours à Carrie Bradshaw. Quelle est la part de Carrie qui vient de vous et donc perdure? Stéphanie
Il y a beaucoup de Carrie en moi. Le simple fait d’habiter à New York me rappelle que nous avons tourné à tel coin de rue… Je garde aussi l’affection qu’elle a pour cette ville. Cela serait impossible d’éliminer ce rôle de ma tête après avoir jouée ce personnage si longtemps. Et je dois vous confier que cela me plaît de sentir Carrie encore en moi.

Etes-vous une fashion victim dans la vraie vie? Amal
Je possède beaucoup de paires de chaussures mais je ne suis pas une grande fana du shopping, voilà qui va en décevoir certaines (rires). Je me dis que cela serait agréable de passer des heures dans un grand magasin, mais je n’ai pas vraiment le temps pour ça. On me prête de nombreuses paires de chaussures dans mon travail. Disons que j’admire les créateurs, car c’est une forme d’art.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina