Femina Logo

news people

Robin Williams souffrait également d'un «début de maladie de Parkinson»

Robin Williams
© DR

«Il était resté sobre et il était courageux alors qu'il luttait aussi contre la dépression, l'anxiété et un début de maladie de Parkinson, ce qu'il n'était pas encore prêt à partager publiquement», a déclaré Susan Schneider, l'épouse de l'acteur, dans un communiqué. «Nous espérons que dans la foulée du décès tragique de Robin, d'autres vont trouver la force de rechercher les soins et le soutien dont ils ont besoin pour les aider dans les batailles auxquelles ils font face, afin qu'ils aient moins peur», a-t-elle ajouté.

Torrent d'affection

«Robin a passé tant de temps dans sa vie à aider les autres. Qu'il divertisse des millions de gens sur scène, dans les films ou à la télévision, nos troupes sur les lignes de front, ou qu'il réconforte des enfants malades, Robin voulait nous (faire) rire et nous sentir moins effrayés», a affirmé sa femme. «Depuis sa mort, beaucoup d'entre nous qui l'aimions avons trouvé du réconfort dans le formidable torrent d'affection et d'admiration exprimé par les millions de gens qu'il a touchés dans leurs vies», a-t-elle ajouté.

«Son plus bel héritage, au-delà de ses trois enfants, est la joie et le bonheur qu'il a offert à d'autres, particulièrement à ceux qui menaient des batailles personnelles», a poursuivi Mme Schneider, troisième épouse du comédien, l'un des plus brillants et respectés de sa génération et dont la disparition soudaine à 63 ans a ému le monde entier.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.