Femina Logo

Ce matin au café, une discussion taraude l’équipe web. «Avez-vous vu les photos de l’actrice Renée Zellweger sur les réseaux sociaux?». Les réponses fusent, «méconnaissable», «horrible». Invitée à la soirée ELLE Women à Los Angeles ce lundi 20 octobre 2014, Renée (on adore parfois appeler les stars par leur petit nom) est apparue métamorphosée.

Devant les photographes, l’actrice était au bras de son amoureux, le guitariste Doyle Bramhall, habillée d’une robe noir parfaite qui soulignait ses courbes amincies. Seul le visage clochait. Comme son personnage dans le film Le Journal de Bridget Jones, le carton du Box-office de 2001 semble loin, tant son visage a changé.

Abonnée au Botox

Le site PurePeople le rappelle, ses pommettes retouchées, son abus de Botox, sa liposuccion des paupières ainsi que sa poitrine refaite n’étaient pas passés inaperçus aux yeux des médias et des bons observateurs. Depuis des années, elle est addict à la course vers la perfection.

La peau comme martelée, le sourire figé et les traits marqués, notre Bridget faisait peine à voir lundi dernier sur ce red carpet, son minois laissait voir le triste fruit d’une énième opération trop offensive.

Le troisième opus de Bridget Jones serait dans les tuyaux… Renée Zellweger y participerait aux côtés de Colin Firth. Mais est-ce que les fans reconnaîtront leur icône maladroite de girl next door? Renée succombera-t-elle à la Nicole Kidmanania?

Son plaidoyer

À ce sujet, Renée Zellweger a tenu à s’exprimer auprès de People et elle a clarifié la situation pour tenter de stopper ce «Zellweger Bashing»: «Je suis ravie si les gens pensent que je suis différente! Je vis différemment, je suis heureuse et plus comblée dans ma vie et je me réjouis à l’idée que ça puisse se voir.»

L'actrice signale également que son entourage la trouve davantage «reposée et en bonne santé». «J’ai fait un travail sur moi-même pour être stable, fonder un foyer, aimer quelqu’un, apprendre de nouvelles choses, évoluer en tant que personne créative et finalement évoluer moi-même». Et elle finit par conclure: «Je suis différente. Je suis heureuse». Si elle n'avoue pas ses différentes interventions chirurgicales, Renée révèle être en paix avec elle-même.

Retrouvez dans notre diaporama la rétrospective de ses looks, de 2000 à aujourd'hui.

Getty
1 / 14© DR
Getty
2 / 14© DR
Getty
3 / 14© DR
Getty
4 / 14© DR
Getty
5 / 14© DR
Getty
6 / 14© DR
Getty
7 / 14© DR
Getty
8 / 14© DR
Getty
9 / 14© DR
Getty
10 / 14© DR
Getty
11 / 14© DR
Getty
12 / 14© DR
Getty
13 / 14© DR
Getty
14 / 14© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.