Femina Logo

Vous avez entre 26 et 35 ans et vos parents vous ont appelée Brenda? C’est de sa faute. Vous êtes un chouïa plus jeune et répondez au prénom de Prue? C’est aussi à cause d’elle.

Car avant d’être une puissante sorcière (Prue dans «Charmed», donc) ou une star de la télé-réalité, Shannen Doherty était Brenda, sœur de Brandon, pauvre petite chose débarquant de son Minnesota natal dans le quartier huppé de «Beverly Hills» (code postal «90210», mais vous le saviez certainement déjà). On retrouve ainsi à chaque génération une série, un film qui marque l’inconscient collectif au point que les registres d’état civil s’en trouvent bouleversés. Brenda, Brandon, Dylan, Kelly… autant de prénoms qui, aujourd’hui, sentent bon la nostalgie des nineties et les virées au Peach-Pit.

Thank you, Tori

Tout commence en 1990, par l’entremise de Tori Spelling, future Donna Martin et accessoirement fille d’Aaron, producteur de la série (forcément, ça aide). Ce serait grâce à elle que la jeune Shannen, 19 ans, est retenue pour le rôle. Mais sa frimousse n’est pas inconnue des physionomistes avertis. Enfant, elle avait incarné Jenny Wilder, nièce de Laura Ingalls dans la mythique «Petite maison dans la prairie». Un sacré CV, il faut le reconnaître.

Dès les premières diffusions de «Beverly Hills», le public s’amourache de cette bande d’ados aux problèmes si banals (du genre «comment annoncer aux parents que j’ai amoché la Corvette?»). Il y a donc les jumeaux Brenda et Brandon, les blondes Kelly et Donna, David, Steve et le ténébreux Dylan. Ah, et l’intello de service que l’on oublie toujours: Andrea. C’est un carton. Et on parle là d’un temps où le streaming n’existe pas encore. Ni les téléphones portables ni internet.

Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais la jeune femme a du tempérament. Du coup, elle commence à se mettre à dos quelques-uns de ses compagnons de route. Une «bad girl» à la vie comme à la scène. Tandis que Brenda fricote avec un ex-trafiquant de drogue puis rejoint un groupe d’activistes et saccage un laboratoire qui pratique des tests sur des animaux, Shannen passe devant le juge pour conduite en état d’ivresse. Malgré les avertissements d’Aaron Spelling, celle-ci continue à n’en faire qu’à sa tête. Résultat: elle est évincée de la série après la quatrième saison. Patatras! l’audience de la saga chute. Six saisons suivront malgré tout, au cours desquelles la vie de Brenda sera régulièrement évoquée.


A lire aussi:
Instagram: Shannen Doherty dévoile son crâne complètement rasé
Jennifer Garner enceinte? Une série de photos affole le web
Que sont-elles devenues? Eva Longoria, de Wisteria Lane aux bras de José


Le vieil Aaron ayant décidément de l’affection pour Shannen, il l’invite à incarner une des sœurs Halliwell dans sa nouvelle fiction, «Charmed». Elle saute sur l’occasion, non sans faire intégrer sa meilleure amie: Holly Combs devient Piper, qui arrête le temps, quand Prue-Shannen déplace des objets par la pensée et Phoebe-Alyssa Milano a des prémonitions.

Gare aux lamproies

C’est ensuite un long couloir de téléfilms qui n’ont presque jamais traversé l’Atlantique (on vous conseille toutefois «L’attaque des lamproies tueuses», un chef-d’œuvre), d’apparitions dans une ribambelle de séries et un nombre presque aussi conséquent d’émissions de télé-réalité. Dans cette catégorie, la comédienne se retrouve d’abord experte en ruptures («Breaking up with Shannen Doherty»), avant de mettre en scène les préparatifs de son mariage avec le beau Kurt («Shannen Says»). On n’est pas à une contradiction près.

2015 fut une année particulière pour notre héroïne. Alors que son road trip délirant dans l’Amérique profonde avec sa copine Holly cartonne («Off the Map»), voilà qu’elle annonce être atteinte d’un cancer du sein. Et se voit propulsée, avec d’autres célébrités, chantre du dépistage précoce. Aux dernières nouvelles, elle partageait avec ses followers sur Instagram une étape difficile: la coupe à ras de sa crinière noire. Heureusement, les sorcières ont des ressources insoupçonnées.

Shannen Doherty

1971 Naissance à Memphis, Tennessee.

1982 Elle incarne Jenny Wilder dans «La petite maison dans la prairie».

1990 Elle rejoint le casting de «Beverly Hills 90210».

1993 Elle apparaît nue dans «Playboy».

2015 On lui diagnostique un cancer du sein.

Et les autres que sont-ils devenus?

Tori Spelling Malgré les connexions de papa (Aaron, producteur de «Beverly Hills», de «La croisière s’amuse» et d’une centaine d’autres séries), elle n’a jamais vraiment retrouvé les sentiers de la gloire. Mis à part quelques apparitions dans «Scream 2» et «Scary Movie 2», ainsi que dans des émissions de télé-réalité où elle règle ses problèmes de couple. Aujourd’hui maman de 4 enfants, elle alimente son compte Instagram et vient de tourner dans un film de vampires lesbiens, «Mother, may I sleep with Danger», écrit par James Franco.

Luke Perry Le bellâtre de service (qui n’a aucun lien de parenté avec Matthew Perry, de «Friends») a aujourd’hui presque 50 ans. Et le rôle de Dylan lui colle toujours à la peau. On a toutefois pu l’apercevoir ici et là comme guest star de nombreux rendez-vous sur petit écran (dont «Will & Grace»), et il a prêté sa voix dans plusieurs dessins animés («Les Simpson», «Family Guy»). Il apparaît au générique de «Riverdale», série diffusée dans le courant de l’année aux USA.


©Steve Granitz/WireImage; Rob Kim/Getty; Gary Gershoff/WireImage; Tony Barson/FilmMagic

Jennie Garth La blonde a repris son rôle de Kelly Taylor dans «Melrose Place», avant d’apparaître sous les traits de Val dans «What I like about you». Comme plusieurs membres du casting originel, elle apparaît aussi dans le reboot «90210». Et elle a aussi fait un peu de télé-réalité, dont quelques pas de valse pour la version américaine de «Danse avec les stars».

Jason Priestley Le Canadien, aujourd’hui 47 ans, est toujours acteur (la série «Private Eyes»), mais aussi producteur et pilote de course. Celui qui avait son poster dans la chambre de bon nombre d’ados a présidé le jury du dernier Festival de télévision de Monte-Carlo. Evoquant Brandon Walsh, son personnage, il le voyait aujourd’hui «lobbyiste à Washington, à son troisième mariage, avec sûrement un gros problème d’alcool et plusieurs cures de désintoxication». Ah, l’humour, une valeur sûre!

1 / 5

Shannen Doherty.

© AFP/Photo12
2 / 5

Les acteurs de Beverley Hills de gauche à droite et de haut en bas: Tori Spelling (Donna), Brian Austin Green (David), Gabrielle Carteris (Andrea), Ian Ziering (Steve), Jennie Garth (Kelly), Jason Priestley (Brandon), Shannen Doherty (Brenda) et Luke Perry (Dylan).

© AFP/Photo12
3 / 5

Shannen en compagnie de son mari, Kurt Iswarienko. L’émission de télé-réalité «Shannen Says» (2012) tournait autour des préparatifs de leur mariage. Un grand moment de télévision!

© John Shearer/WireImage
4 / 5

Comme plusieurs de leurs coéquipiers, Shannen et Jennie Garth ont participé en 2008 au reboot de «Beverly Hills», sobrement intitulé «90210».

© DR
5 / 5

Shannen, atteinte d’un cancer du sein, a dévoilé il y a peu une série de clichés émouvants sur Instagram. Entourée de sa mère et d’une amie, elle se fait raser les cheveux. Des centaines de messages de soutien ont suivi.

© Instagram Shannen Doherty

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.