Femina Logo

news people

Priyanka Gandhi, un atout politique made in India

Femme Femina Priyanka Ghandi Amit Dave Reuters

Longtemps restée en retrait de la vie politique indienne, malgré les innombrables appels du pied du parti du Congrès (celui du mahatma Gandhi, avec lequel sa famille n’a aucun lien de parenté, malgré le nom), Priyanka a finalement sauté le pas début 2019 pour un siège au Parlement.

© Reuters

C’est qui?

Encore peu connue sous nos latitudes malgré son patronyme illustre, elle fait presque quotidiennement la une des journaux en Inde. En effet, dans quelques jours, la plus grande démocratie du monde démarre ses élections nationales, et certains voient déjà cette quadragénaire discrète accéder à un poste au sommet de la hiérarchie du pays. Voici donc Priyanka Gandhi Vadra, fille, petite-fille et arrière-petite-fille de premiers ministres, rien de moins. Sa mère, Sonia Gandhi, a souvent été qualifiée d’éminence grise du Congrès. De là à parler de dynastie, il y a un pas que pas mal de monde a déjà franchi. On lui trouve d’ailleurs un certain air de ressemblance avec sa grand-mère, Indira Gandhi…

Pourquoi on en parle?

Longtemps restée en retrait de la vie politique indienne, malgré les innombrables appels du pied du parti du Congrès (celui du mahatma Gandhi, avec lequel sa famille n’a aucun lien de parenté, malgré le nom), Priyanka a finalement sauté le pas début 2019 pour un siège au Parlement. Plus habile que son frère Rahul qui se présente face à Narendra Modi, l’actuel premier ministre issu du BJP (droite nationaliste hindoue), elle est l’arme secrète du Congrès. Ou plutôt son dernier atout, le parti – aujourd’hui dans l’opposition après des élections de 2014 catastrophiques – manquant désespérément de têtes de gondole pour reconquérir le pouvoir.

Gillian Anderson, sa vie après «X-Files»

Qu’est-ce que les autres en disent?

Comme tout bon politicien, on l’adore ou on l’abhorre. Preuve de sa popularité grandissante, les caciques du BJP concurrent l’attaquent nommément et évoquent carrément le fantôme de l’état d’urgence, promulgué par sa grand-mère en 1975. En effet, la petite dernière commence à faire peur. Charismatique, elle fait actuellement campagne dans l’Uttar Pradesh, un swinging state sauce indienne, dans lequel chacun de ses meetings attire les foules. En outre, son compte Twitter, ouvert il y a une vingtaine de jours et peu alimenté, comptabilise déjà plus de 300 000 followers…

sa tenue de combat

Priyanka a fait de son vestiaire un véritable statement. Si elle s’affiche parfois en jean moulant et top, elle choisit régulièrement de revêtir certains saris ayant appartenu à sa grand-mère, Indira Gandhi.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.