Femina Logo

Quand nous sommes en couple, qu’est-ce qui nous garantit que notre sentiment d’être amoureux est réel? Peut-être parce que nous le pensons? C’est justement là la faiblesse!

Une étude universitaire menée en Floride a en effet montré qu’il pouvait exister des divergences de point de vue entre le conscient et le subconscient des individus. En clair: nous nous convainquons parfois que nous aimons pour faire illusion, par confort ou paresse, par mauvaise foi, tandis que les régions les plus profondes de notre esprit savent toujours l’intensité des sentiments réels.

Pour déboucher sur ces conclusions étonnantes, les chercheurs ont fait passer des tests à 135 couples de jeunes mariés. D’un côté, ils leurs demandaient d’exprimer leurs sentiments à l’égard du partenaire de vie. De l’autre, ils les pressaient de qualifier le plus rapidement possible, quasiment par réflexe, des images en rapport avec leur moitié.

Quatre ans plus tard, les scientifiques ont pu recouper ces informations avec la situation du couple. Il est alors apparu que les duos ayant rompu étaient très souvent ceux qui avaient été les plus fulgurants à associer l’autre à des idées négatives lors des tests de rapidité. Bref, l’inconscient semblait ainsi déjà, paradoxalement, conscient que l’amour était factice ou forcé.

Une hormone chargée d'embellir la réalité

Dans un registre proche, d’autres travaux scientifiques, cette fois initiés par des universitaires chinois et allemands, laissent penser qu’il existe une hormone chez l’homme visant à intensifier son sentiment amoureux à l’endroit de sa dulcinée, même lorsque l’attirance n’est pas à tout à fait à son maximum. Conséquence de cette action de l’ocytocine initiée par Dame Nature: Monsieur aurait davantage tendance à épouser la monogamie lorsqu’il se trouve en couple.

Entre notre inconscient qui ne nous dit pas tout et les hormones qui se jouent de nous, notre capacité à aimer librement, comme le souligneraient justement les philosophes, n’est donc pas totale…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina