Femina Logo

famille

Plus de la moitié des mamans choisissent d'allaiter lors de leur première grossesse

75% des Italiennes, 85% des Allemandes et 90% des Suédoises allaitent.
© DR

«Le regard sur l'allaitement maternel a beaucoup évolué en plusieurs décennies: dans les années 50, donner le biberon était un signe d'évolution sociétale, un marqueur positif. Aujourd'hui, on assiste à un mouvement important en faveur de l'allaitement maternel», commente Danielle Capgras-Baberon, sage-femme. Un choix qui s'explique, entre autres, par une envie de renforcer le lien avec son bébé (selon 62% des sondées).

Pour autant, sur cette question, les Françaises sont en retard par rapport à leurs voisines européennes: 75% des Italiennes, 85% des Allemandes et 90% des Suédoises allaitent. En fait, les Françaises n'ont pas confiance en elles. 64% des mamans qui ont allaité ont eu des doutes sur la quantité de lait absorbée, la même proportion dit avoir besoin de conseils sur l'allaitement maternel.

Des pères qui assument leur rôle

Lorsqu'un enfant vient au monde, donner le sein n'est pas le seul geste à acquérir. 89% des Françaises déclarent que devenir maman est aussi un rôle qui s'apprend avec le temps. Certaines (21%) ont démarré l'apprentissage dès la grossesse, tandis que 29% se sont senties mères après la naissance. Et, tout comme elles, les papas peuvent materner, estiment 87% de répondantes.

Cette étude a été réalisée auprès de 811 femmes, dont 506 mères ayant un enfant de moins de 12 mois, et 305 femmes enceintes, interrogées du 16 au 30 juin 2014.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.