Femina Logo

news people

Patrick et Leila Delarive vivent leur amour

Patrick Delarive et sa femme Leila

«J’aime la gâter sans raison car elle est ma raison (d’être).» <i>Patrick Delarive</i>

© Francesca Palazzi

FEMINA Patrick, quand avez-vous compris que vous étiez amoureux de Leila?
PATRICK DELARIVE  Nous étions assis côte à côte dans un théâtre et nos coudes se sont frôlés. Cela m’a fait l’effet d’un tsunami! Je ne pouvais pas lutter. On se connaissait depuis trois ans mais rien de conscient n’avait transpiré avant cela.

Vous avez pourtant douté et fait quelques allers-retours…
J’agis et je réfléchis après! Je me suis engagé pour Leila, cœur, corps et âme. Il y a eu, bien sûr, le regard des autres et la peur; celle de perdre mes enfants, de faire de la peine… D’autant plus que j’ai choisi de ne pas vivre dans le mensonge. C’était une période très compliquée, avec beaucoup de craintes qui m’ont amené à revenir en arrière. Je suis hypersensible, et si je n’en ai pas le contrôle, je me perds. C’est ce qui est arrivé.

Epouser une femme de seize ans votre cadette, ce n’est pas un peu risqué?
Cela a fait partie de mes peurs. Aujourd’hui, j’aime ce rapport d’expérience. J’ai le recul sur les choses de la vie. Quand Leila s’énerve, je me vois quinze ans en arrière… Cela me fait sourire. Ma femme estime mon expérience et moi sa jeunesse. Sa culture orientale est très présente en elle. Avec certaines valeurs phares: je respecte mon homme, mon héros, et toi, tu me traites comme ta princesse. C’est un bel échange d’énergie.

Etes-vous jaloux?
Je ne suis pas jaloux mais attentif… Nous évoluons dans le respect. Je trouverais inapproprié que ma femme aille dîner avec un mec. Elle ne réalise pas l’effet qu’elle fait aux hommes!

Comment continuez-vous à la séduire?
Tout d’abord, je m’occupe de moi pour garder la forme et que ces années qui nous séparent restent telles quelles. Un jour, en redescendant de la montagne, un week-end sans enfants, je me suis arrêté à Sion où un avion nous attendait. Quarante minutes plus tard nous nous posions à Venise. J’avais tout organisé pour la garde des enfants, son bureau, etc. J’aime la gâter sans raison car elle est ma raison (d’être)! Et c’est sans compter que nous nous envoyons une vingtaine de SMS par jour.

Quelle a été sa plus belle preuve d’amour?
Leila est une femme très généreuse. Lors de notre échange de vœux, elle m’a fait une magnifique déclaration qui nous appartient. Cette émotion-là reste gravée dans mon cœur…

Les enfants de votre femme, de 7 et 5 ans, vous ont-ils accepté facilement?
Ils ont compris la situation avec leurs moyens, à leur manière. Le petit dernier avait 2 ans lorsque j’ai rencontré Leila. Une des premières fois, il a manifesté son désaccord à mon égard alors que je lui avais fait une remarque: «Patrick, pas papa». Sa fille, quant à elle, est très fusionnelle avec sa maman. Ils sont parfois en conflit de loyauté mais cela s’estompe petit à petit. Notre relation est aujourd’hui très harmonieuse.

FEMINA Leila, vous souvenez-vous de votre première rencontre avec Patrick?
LEILA DELARIVE Cela s’est passé dans le cadre d’un cercle associatif de jeunes dirigeants. A l’époque, j’étais mariée et enceinte de mon deuxième enfant. Il me posait des questions sans vraiment écouter mes réponses. J’ai pensé, quel horrible personnage! Lorsque j’ai fondé mon étude d’avocats spécialisée dans l’immobilier et la construction, un ami m’a suggéré d’entrer en relations d’affaires avec Patrick. Il a annulé cinq fois notre premier lunch! Finalement, nous nous sommes rencontrés et je lui ai exposé mon projet. Il m’a confié les dossiers de son groupe et, pour le remercier de sa confiance, je l’ai invité à déjeuner. Ce jour-là, une main invisible nous a rapprochés.

Quand avez-vous senti qu’il allait entrer dans votre vie?
Lors d’une sortie d’entreprise qu’il avait organisée, alors qu’il pilotait un avion, j’ai eu une révélation: «Ce type a quelque chose!» J’ai pris conscience de sa sensibilité. Puis, le 3 novembre 2009, alors que nous étions assis, nos coudes se sont touchés! Cela m’a mise en émoi. J’ai senti cette énergie magique, le début des «emmerdes» (rires). Comme si c’était inscrit. Je suis allée voir une astrologue, selon elle, notre rencontre est karmique.

Vous n’étiez libres ni l’un ni l’autre, difficile de vivre votre amour…
Je n’étais plus heureuse dans ma précédente vie… Pourtant, lorsque j’ai compris mes sentiments pour lui, je me suis sentie coupable. J’ai vécu un cauchemar, l’accouchement a été douloureux. Aujourd’hui, Patrick est pour moi le plus beau, le plus extraordinaire des hommes. Je suis folle de mon mari!

Comment a-t-il fait sa demande en mariage?
Nous étions en vacances dans l’océan Indien, à Pâques, en 2012. Je le trouvais bizarre. J’ai pensé, il doute à nouveau. «Mais que se passe-t-il?» lui ai-je demandé. «Je t’expliquerai ce soir, a-t-il répondu laconiquement. Ne t’inquiète pas.» Je me suis préparée, mon cœur battait la chamade… Il m’a tendu une coupe de champagne, s’est agenouillé: «Veux-tu devenir ma femme?» Je me suis mise à pleurer à grosses larmes. «Je te donne la place qui est la tienne!» m’a-t-il déclaré.

Etes-vous jalouse?
Terriblement! Je me souviens d’une petite anecdote chez Pfister. Patrick était au rez-de-chaussée et moi en haut de l’escalier. Je le regardais marcher. Une jolie nana est passée, il s’est retourné. Il a levé les yeux pour voir si je l’avais vu, je lui ai fait comprendre que cela ne m’avait pas échappé!

Votre mari a seize ans de plus que vous, cela vous plaît-il ou vous dérange-t-il quelquefois?
Cela me plaît. Patrick est très «homme» dans sa manière d’être. J’ai besoin de cela! J’ai du caractère et il sait me gérer. Mais il est aussi très sensible. S’il a des envolées enthousiastes, lorsqu’il se remet en question, il peut aussi être très sombre. Je ne changerais rien chez lui. Il est unique à mes yeux.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina