Femina Logo

Aaaah, Paris sera toujours Paris… Mais derrière le sourire rêveur des touristes et des égéries de marques de luxe se cache une réalité beaucoup moins onirique. Celle des harceleurs de rue, masculins de préférence, qui pratiquent une drague aussi lourde que la Tour Eiffel. Voire agressive.

La ville lumière serait même en train de battre de tristes records dans ce domaine, comme l’atteste une enquête menée par la fondation Thomson Reuters auprès de 6300 femmes. C’est simple: de toutes les capitales européenne, Paris est celle qui inspire le plus d’insécurité aux femmes dans les transports publics, se classant onzième derrière Bogota, Mexico, Delhi ou encore Moscou. Londres, quant à elle, est la seconde métropole du Vieux Continent à figurer dans le top 15 avec une piteuse treizième place.

Mettre les hommes à l'écart

Une étude pas franchement rassurante, mais somme toute peu surprenante, car le phénomène du harcèlement de rue ne cesse de faire les gros titres depuis plusieurs années. Et les exemples semblent même s’accumuler ces derniers mois. Caméras cachées, pages tumblr, éditos rageurs, on ne compte plus les moyens mis en œuvres par les victimes de ces comportements pour dénoncer les insultes du quotidien. De même que les postures équivoques: la tendance, manifestée par de nombreux mâles, consistant à s’asseoir avec les jambes écartées afin de toucher celles des éventuelles voisines, s’est vue brocardée dans les médias, vidéos à l’appui.

Si bien qu’à Londres, on songe désormais à mettre en place des wagons spécialement réservés aux dames, réponse spectaculaire à la hausse de 20 % des agressions sexuelles enregistrée pour la seule année 2011 dans la capitale britannique. Un tel concept existe déjà au Japon, ou des trains roses intitulés «Women only» circulent aux heures de pointe, de même qu’au Brésil, en Egypte et au Mexique. A quand des trottoirs homme/femmes pour descendre les Champs-Elysées?

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina