Femina Logo

news people

Oskar et Ghislaine Freysinger

Femina 24 Couple Freysinger 72

J’ai flashé sur elle et je l’aurais épousée sur place! [Oskar Freysinger]

© Yann André/Strates

Il dit d'elle

FEMINA Comment avez-vous rencontré Ghislaine?
OSKAR Je l’ai croisée dans un lieu que je n’ai fréquenté que deux ou trois fois. Une discothèque: La Matze. Elle est passée à deux mètres de moi, j’ai flashé sur cette belle noiraude aux yeux bleus. Je l’aurais épousée sur place. Un coup de foudre! Un éclair d’éternité qu’on ne peut pas expliquer. Et nous sommes ensemble depuis vingt-cinq ans. C’était le 17 janvier 1987.

Comment avez-vous fait pour la conquérir?
Quand on repère la huitième merveille du monde, on ne la perd pas de vue. Vers la fin de la soirée, je l’ai invitée à danser un slow. J’ai pu ainsi connaître son nom et le lieu de son travail. Un bar de jeunes, Le Penalty, où elle travaille encore. Je suis allé vers elle le dimanche et lui ai présenté un dessin avec un fusil et une annotation: ceci est un hold-up! Acceptez-vous de dîner avec moi mercredi prochain? Elle a ri, mais m’a dit non. C’est qui cet hurluberlu? devait-elle penser. Cela ne vous engage à rien, on va juste manger, ai-je plaidé. Moi, je savais que cela l’engagerait pour la vie!

Tout s’est ensuite passé très vite?
Oui. Je me suis installé avec elle dans son chalet. Et un peu plus d’une année après notre rencontre, le 25 juin 1988, nous nous sommes mariés. On s’est promis fidélité et amour jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Quel moment de votre vie de couple a suscité une émotion particulière?
La nuit où nous avons dormi dans notre propre maison, que nous avions imaginée, dessinée et partiellement construite de nos mains. L’attaque a été d’autant plus violente lorsqu’on y a bouté le feu. C’est le lieu où nous avons planté nos racines, notre paysage émotionnel. La maison, c’est notre âme. La naissance de nos enfants a aussi suscité chez moi une grande émotion! Ghislaine a vécu une fausse couche en 1989. Cela n’a pas été facile pour elle. Par bonheur, elle est retombée enceinte rapidement.

Etes-vous du genre à faire des déclarations d’amour?
Tout le temps, par SMS, et je lui écris des poèmes, je lui offre des fleurs. Mais l’amour, le vrai, n’a pas besoin d’être prouvé. Si l’on en ressent la nécessité, c’est qu’il est déjà à moitié mort.

Etes-vous un couple en osmose ou indépendant?
Nous sommes les deux à la fois. C’est cela le paradoxe. Ma femme a collaboré à ma dernière campagne politique, j’ai composé la comédie musicale qu’elle a mise en scène. Seul l’amour en liberté peut s’épanouir. Sinon on le tue.

Qu’est-ce qui risquerait de briser votre couple?
La mort. Ghislaine continuerait cependant à vivre en moi et moi en elle. Ce qui compte, c’est l’âme.

Comment réagissez-vous si un bel homme fait les yeux doux à votre femme?
Je ne fais rien. Cela prouve que j’ai bon goût, qu’il trouve mon épouse désirable. Je ne suis pas jaloux, j’ai une confiance totale.

Elle dit de lui

FEMINA Ghislaine, quel effet vous a fait Oskar lorsque vous l’avez vu pour la première fois?
GHISLAINE Lors de notre rencontre en discothèque, une vague connaissance m’a dit qu’il souhaitait danser avec moi, m’informant qu’il était Allemand (son père est Autrichien, sa mère Valaisanne). J’ai été surprise de constater qu’il maîtrisait parfaitement le français. Il est venu me voir le lendemain au bar où je travaillais et m’a présenté un petit mot: «Vous avez 30 secondes pour vous décider… j’aimerais vous inviter à dîner!» Il a dû préciser qu’il s’agissait uniquement d’une invitation à manger pour que j’accepte. J’ai trouvé cela étonnant et charmant.

Vous saviez à l’époque qu’il avait des ambitions politiques?
Quand je l’ai épousé, il ne faisait pas de politique. Je lui avais dit que je n’aimais pas ce milieu. Mon père s’y était tant investi! Mon enfance en a été imprégnée. En 2000, lors de la campagne de votation contre E 2000, une réforme scolaire, Oskar m’a dit: «Lorsque l’on n’est pas d’accord avec une loi, la seule façon de défendre ses idées est de s’engager!»

Qu’aimeriez-vous changer chez votre mari?
Rien du tout! Il est juste génial. Si seulement tout le monde pouvait vivre l’amour comme nous. Sans chercher à transformer l’autre. C’est la différence qui est intéressante et enrichissante.

Etes-vous jalouse?
Pas du tout! Pourtant je sais qu’il ne laisse pas les femmes indifférentes. La jalousie, c’est terrible, ça bouffe. Le bonheur, n’est-ce pas de désirer ce que l’on a?

S’il vous trompait, vous pardonneriez?
La question ne se pose même pas. S’il m’était infidèle un jour? Je ne peux pas y croire. Et je ne sais donc pas ce que je ferais…

Quelle est votre recette pour lui plaire au quotidien?
Je l’aide à se détendre quand il rentre à la maison. Je crée une ambiance apaisante. Il aime lorsque je remonte mes cheveux et il raffole de nos moments en amoureux.

Est-ce que ses nouvelles fonctions politiques changent votre vie?
Oui, bien sûr, mais c’est passager. C’est le début et tout se met en place. Oskar doit rencontrer ses chefs de service et prendre connaissance des dossiers. Quoi qu’il en soit, je sais qu’il gardera des plages pour nous, pour nous retrouver. Quand il rentre à la maison, même très tard, je suis toujours réveillée, nous parlons, nous communiquons…

Le Nouvelliste vient de dévoiler que votre mari est l’auteur de votre comédie musicale…
Oskar a en effet écrit la musique et les paroles de Quesada . Et jusqu’à maintenant nous avions gardé secrète l’ information. Cette comédie privilégie la danse et l’acrobatie. L’orchestration, quant à elle, a été faite par Ivan Giudice et Marco Guarneri. La boucle sera bouclée ce 9 juin, puisque le spectacle revient aux sources et sera joué au Théâtre Au Baladin, à Savièse, à 17 heures.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina