Femina Logo

Entre sa lutte contre le cancer et la relation tumultueuse avec son épouse, l’actrice Katherine Zeta-Jones, Michael Douglas n’a rien perdu de son assurance. Il est de cette vieille école de Hollywood où l’on fait face. Il accueille ainsi le journaliste: «Je suis en pleine forme si vous voulez tout savoir!» Et il éclate de rire.

FEMINA  Justement, vous vous êtes jeté dans le travail après le traitement de votre cancer de la gorge. Pourquoi?
MICHAEL DOUGLAS  Parmi ceux qui se découvrent un cancer, certains prennent une retraite anticipée pour profiter de chaque instant de leur vie… Moi, après plusieurs années d’arrêt de travail à cause des radiations et des chimios, j’avais absolument besoin de me remettre au boulot.

Avez-vous beaucoup pensé à la mort?
Non. J’ai décidé de me battre en suivant un traitement agressif, et je n’ai pas un seul instant pensé à ma mort. Je me disais que j’irais au bout du processus quelqu’en soient les difficultés. Si, après tout cela, les médecins avaient conclu à un mauvais pronostic, j’aurais pensé à ma sortie… Mais je n’ai jamais douté que j’arriverais à triompher de cette épreuve. Vous savez, j’ai surmonté d’autres coups durs. Et baisser les bras, c’est avouer sa défaite.

Votre séparation de Katherine Zeta-Jones a fait la une des médias l’été passé. Où en êtes-vous?
Je suis un éternel optimiste et je pense toujours que les choses vont s’arranger. J’ai beaucoup travaillé ces douze derniers mois, enchaînant les films. Et j’étais rarement à la maison. Mais je vais me rattraper en 2014! Je serai là pour ma famille. Lorsque les gens disent qu’ils ont besoin de faire un break, cela ne signifie pas forcément que c’est la fin de leur couple…

Vous avez suivi les traces de votre père Kirk. L’un de vos enfants serait-il tenté par le cinéma aussi?
Dylan ne cesse de dire qu’il veut être dans le show-biz. A 13 ans, il se voit arrêter l’école pour être comédien! Mais ni sa mère, ni moi ne sommes d’accord. Dylan a un bon talent d’orateur puisqu’il est président de sa classe, et il sait profiter des réunions de famille pour négocier l’arrêt de ses études. Je n’ai aucun problème à ce qu’il suive notre voie. Je vais simplement tout faire pour qu’il continue à étudier au moins jusqu’à sa majorité.

Vous jouez dans trois films qui vont sortir en 2014. Voyez-vous autrement votre carrière?
Je me sens beaucoup plus libre. Je sais que je suis un meilleur comédien aujourd’hui car je n’ai plus rien à cacher. Et je m’amuse enfin! J‘avoue que longtemps, j’ai trop analysé mon travail. Je me censurais dans mes choix ou j’essayais de répondre aux attentes. Là, je suis mes impulsions.

«Last Vegas» est votre premier film avec Robert De Niro ou Morgan Freeman. Comment vous expliquez-vous que vos carrières ne se soient pas croisées plus tôt?
Cela fait partie des mystères de Hollywood d’autant que nous avons beaucoup d’amis en commun. C’est aussi la raison pour laquelle nous avons tous très vite accepté. C’est un cadeau d’être entouré de grands acteurs car il n’y a aucune compétition, aucune tension. A nos âges, nous n’avons plus rien à prouver.

Vous jouez un personnage, fan du faux bronzage qui rend le corps orange. Vous aussi?
Non, mais il est vrai que je passe par la douche de bronzage avant de partir en vacances. Je ne veux pas avoir les jambes blanches si je porte un short. Cela ne dure que quelques jours alors pourquoi ne pas en profiter?

Parlez-nous de Las Vegas, la ville, et de vos meilleurs souvenirs…
J’y ai vécu des moments inoubliables avec Frank Sinatra et Dean Martin qui étaient des amis proches de mon père. Ils étaient constamment sur les routes pour leurs shows et ils se sentaient chez eux à Vegas. J’ai un souvenir très précis d’un dîner avec Sinatra qui présentait sa femme à mon père. C’était Mia Farrow, et elle avait à peu près mon âge, soit trente ans de moins que Frank. Je ne savais pas si je devais lui dire Madame ou la tutoyer. Je n’oublierais jamais non plus la surprise que mon père a faite à ma belle-mère pour son anniversaire. Il aurait dû être en tournage en Allemagne, et voilà qu’en plein concert de Sinatra, un gigantesque gâteau est apporté sur scène, et mon père en surgit!

Etes-vous un grand joueur de casino?
Non, mais j’ai une belle anecdote à raconter. J’ai vu Kerry Packer, un patron de médias australiens qui adorait Vegas, gagner 3 millions de dollars en moins d’une heure. Après ça, il a donné un pourboire de 45 000 dollars à la serveuse qui lui avait apporté son Coca light!

2014 sera l’année de vos 70 ans. Quel bilan tirez-vous de votre carrière?
Je crois que je n’ai pas à rougir de mon parcours. J’ai réussi à maintenir un bon niveau de qualité et de réussite au box-office pendant toutes ces années. Et puis, je n’ai pas encore dit mon dernier mot! Alors que je m’approche des 70 ans, j’ai l’impression de ne pas encore avoir la soixantaine… Mon père a bientôt 100 ans, et vous savez, il est encore très en forme.

Dites-nous quel est votre secret...
Justement, regardez mon père. Je tiens de lui, c’est génétique! Sinon, je fais beaucoup plus attention à mon alimentation et à ma consommation d’alcool qu’avant. Rien de pire qu’un énorme dîner si l’on tient à garder la forme. En revanche, je m’accorde tout ce que je veux au petit-déjeuner. J’adore les omelettes au fromage et aux avocats.

Que peut-on vous souhaiter pour 2014?
De longues vacances avec ma famille! J’ai enchaîné 4 tournages en un an et je n’ai jamais autant travaillé de ma vie. Mon fils Dylan a 13 ans, il est fasciné par l’Empire romain et rêve de découvrir Rome ainsi qu’Israël. 2014 devrait donc être une année de voyages avec mes enfants pour leur faire apprécier d’autres pays.

Le clan Douglas

Kirk et Diana Douglas Les parents de Michael ont divorcé alors qu’il avait 6 ans et il a vécu avec sa mère. De celle-ci, il a gardé l’amour des Bermudes. Ile natale de Diana, aujourd’hui 90 ans, c’est là que Michael et Katherine ont leur résidence principale. De son père, l’acteur a hérité la passion du cinéma. Et pourtant Kirk a refusé de l’aider aux débuts de sa carrière: «Mon père trouvait que le show-biz avait plus d’aspects négatifs que positifs.»

Cameron Douglas Le fils de Michael, qui aura 35 ans le 13 décembre, a déjà tourné 4 films, dont It Runs in the Family en 2003, avec son père et ses grands-parents. Mais on le connaît surtout pour ses condamnations: cinq ans de prison pour possession de drogues en 2009, et un supplément de quatre ans en 2011 lorsqu’on a découvert de la drogue sur lui en cellule. «J’ai été un père absent», a déclaré Michael, assumant sa responsabilité dans l’évolution de son fils, «mais la prison va donner une nouvelle chance à Cameron car il serait mort s’il était resté en liberté».

Dylan et Carys Douglas Ses plus jeunes enfants de 13 et 10 ans donnent une nouvelle jeunesse à Michael: «Ils me forcent à garder l’esprit vif. Pour Halloween, nous sommes partis ensemble en tournée dans le quartier de notre résidence à New York. Carys semblait sortie de Great Gatsby, Dylan était déguisé en hobbit, Catherine en Blanche-Neige et moi je portais le masque de Mike Myers, le tueur des films d’horreur.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina