Femina Logo

news people

Marion Cotillard: «Je rêvais d'emmener le film des Dardenne aux Oscars»

Marion Cotillard permet à Luc et Jean-Pierre Dardenne de voir le film «Deux jours, une nuit» être représenté à Cannes.
© DR

Dans «Deux jours, une nuit», l'actrice joue le rôle d'une femme ordinaire qui n'a qu'un week-end pour convaincre tous ses collègues de renoncer à leur bonus pour qu'elle puisse garder son travail.

FEMINA Une deuxième nomination aux Oscars dans un film non-anglophone, c'est historique. Que ressentez-vous après cette annonce?
MARION COTILLARD J'ai du mal à réaliser car je ne m'attendais pas du tout à ça. C'est la dernière chose que j'aurais imaginée. Après, je rêvais vraiment d'emmener les (réalisateurs belges Luc et Jean-Pierre) Dardenne aux Oscars. C'était la première fois qu'ils étaient choisis pour représenter la Belgique. Quand le film n'a pas été retenu (en pré-sélection pour l'Oscar du meilleur film étranger), ça m'avait fait beaucoup de peine. Je n'espérais plus que le film irait aux Oscars et, en fait, il y va. C'est donc une immense joie car en plus le film vient de sortir ici, et (cette nomination) va lui donner de la visibilité. C'est une des mes meilleures expériences de tournage, la relation que j'ai eue avec les frères c'est quelque chose de tellement profond, tellement intense et beau que ça a rendu l'aventure particulière. Ce sont des gens qui font du cinéma comme on en rencontre rarement. Et puis le sujet, cette femme qui m'a tellement bouleversée quand j'ai lu le scénario, tout ça a été une expérience merveilleuse.

Comment parvenez-vous à concilier carrière française et hollywoodienne? Parvenez-vous à expliquer cette relation si fructueuse, cette histoire d'amour avec Hollywood?
La plupart du temps je suis en déplacement pour faire des films, je passe beaucoup de temps à l'étranger et du coup j'ai besoin d'être dans mon pays, et ça se concilie plutôt pas mal pour l'instant. À chaque fois que je reviens en France, j'ai tellement de plaisir à retrouver mes marques, mes amis. J'adore voyager mais j'apprécie tout autant de rentrer à la maison. Pour ce qui est d'Hollywood, je suis la première surprise, tellement heureuse d'avoir l'opportunité déjà d'explorer beaucoup plus que ma culture, de pouvoir découvrir la culture américaine avec l'un des premiers films que j'ai fait ici avec Michael Mann («Public Enemies», 2009), mais aussi la culture polonaise, italienne... C'était vraiment mon rêve quand je voulais devenir actrice, d'explorer le plus loin possible.

Vous avez déjà tourné avec les plus grands, eu beaucoup de très beaux rôles. Qu'est-ce qui vous ferait rêver? Est-ce qu'il y a une carrière d'actrice en particulier qui vous inspire?
Ce qui me fait envie aujourd'hui, c'est la comédie. Je passe ma vie avec des (rôles de) femmes merveilleuses, mais qui ne vont pas super bien! (rires) J'aimerais aborder ce genre auquel je ne suis pas habituée, je pense que j'ai beaucoup de travail et ce serait un vrai risque pour moi, et j'aime le risque. Sinon j'admire vraiment les carrières d'acteurs qui sont capables de passer d'un genre à l'autre aussi facilement qu'Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, de trouver un rythme différent dans des comédies dramatiques ou dans des comédies tout court.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.