Femina Logo

news société

Margrethe Vestager, Mme propre de l’Europe

Femme femina Margarete Vestager Jacobia Dahm Bloomberg

Pour annoncer sa candidature à la présidence de la Commission européenne, Margrethe Vestager s'est contentée d'un: «J’en suis!»

© Jacobia Dham - Bloomberg

C’est qui?

Née le 13 avril 1968 près de Copenhague, dans une famille de pasteurs luthériens, Margarethe Vestager vit par et pour la politique. Féministe engagée et économiste affûtée, cette membre du Parti social-libéral, mère de trois filles et mariée à un prof de maths, s’est mise depuis toujours au service des autres. À l’échelle du Danemark, d’abord, où elle a notamment été ministre de l’Éducation à 29 ans, puis à celle de l’Europe, où elle a été nommée Commissaire à la concurrence en 2014. Elle prend ce poste très au sérieux, bien décidée à faire de l’ordre et à punir les tricheurs fiscaux:

«Je me bats contre ceux qui veulent dévorer leurs concurrents au détriment des consommateurs. Je ne changerai pas!»

Priyanka Gandhi, un atout politique made in India

Pourquoi on en parle?

Il y a quelques jours, par un «J’en suis!» la tsarine de l’antitrust a confirmé qu’elle était prête à prendre la succession de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne.

Être élue fin mai (ou début juin) ferait d’elle la première femme à ce poste. En attendant, elle n’abandonne pas la mission anti-avantages fiscaux qu’elle s’est fixée. En témoigne l’amende de 1,49 milliard d’euros qu’elle a prononcée le 20 mars dernier contre Google pour «abus de position dominante en matière de publicité en ligne». Car elle ne passe rien à ceux qu’elle estime profiter du système. Dont, entre autres, Gazprom ou les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) qui, toutes amendées, ne lui disent pas merci!

Qu’est-ce que les autres en disent?

Haïe par Donald Trump, qui l’a baptisée avec mépris Tax Lady, Margrethe Vestager est considérée comme la bête noire des multinationales. Un statut qui suscite pas mal d’admiration: «Elle a le cran que les autres n’ont pas eu (en lien avec les sanctions contre les GAFA); il faut lui dresser une statue!» dit ainsi l’eurodéputé français Alain Lamassoure (droite), tandis que l’ancien journaliste Jean-Marie Cavada ajoute: «Elle n’a peur de rien!» Au Danemark, où elle est une star, son parcours et sa personnalité ont inspiré le personnage de Birgitte Nyborg dans la série Borgen, une femme au pouvoir.

Alexandria Ocasio-Cortez, la nouvelle meilleure ennemie de Donald Trump

Ce qui l’aide à se concentrer

Parfois surnommée Margrethe III, en référence à la reine du Danemark Margrethe II, la politicienne aime tricoter et sort aiguilles et pelotes pendant des réunions.

«Pour me concentrer, c’est plus efficace que de pianoter sur un téléphone», dit-elle.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.