Femina Logo

news société

Manif pour le climat: rencontre avec Margherita et Natalia

Margherita et Natalia, deux étudiantes de 17 ans, se sont mobilisées le vendredi 18 janvier 2019 et ont défilé dans les rues de Lausanne en compagnie de milliers d’autres jeunes. Mais elles ne comptent pas s’arrêter là: elles participeront également à la manifestation pour le climat qui se déroulera le samedi 2 février 2019. Genève, Lausanne, Fribourg, Neuchâtel, Delémont, Berne, Zürich, Bellinzone… De nombreuses villes de Suisse ont mis en place un rassemblement pour le climat ouvert à toute la population (plus d’informations sur les différentes manifestations, rendez-vous sur la page Facebook Klimastreik).

«Rien ne bouge!»

L’ambition affichée: réunir lus de 50'000 personnes pour exiger des mesures fortes afin d’enrayer le réchauffement climatique. «Chacun peut faire évoluer les choses à son échelle, note Margherita. Mais les politiques doivent également changer le système. Nous nous mobilisons, car rien ne bouge!» La jeune étudiante a dernièrement fait le voyage jusqu’à Davos pour rencontrer Greta Thunberg, militante suédoise de 16 ans à l’origine de la première grève pour le climat.

«Je n’ai pas pu lui parler, mais cela aurait presque été superflu, confie Margherita. L’important, c’était simplement d’être derrière elle et de lui montrer notre soutien.»

Méduses, chips et champagne: 9 effets surprenants du réchauffement climatique

Très inquiètes pour l’avenir de la planète, les deux gymnasiennes vaudoises ne comptent pas baisser les bras de sitôt. «J’en parle un maximum autour de moi, j’essaie de convaincre mes parents, ma famille, explique Natalia. Chez moi, on a réduit le chauffage pour consommer moins de mazout et émettre ainsi moins de gaz à effet de serre.» Politiquement aussi, la mobilisation va se poursuivre. «Nous allons rencontrer Cesla Amarelle pour discuter des actions à entreprendre, se réjouit Margherita. Et une réunion avec la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est également prévue.»

En attendant, elles appellent chacun et chacune à se rassembler samedi 2 février 2019. Car comme le décrit l’une de leur pancarte, «There is no planet B».

Ces gestes écologiques qui peuvent (vraiment) sauver la planète

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Octobre rose

Episode spécial Octobre rose: Un message de soutien aux patientes et à leurs proches

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina