Femina Logo

1. Protéger mon sac à main installé à la place du mort. Ce n’est pas un Chanel, il ne contient rien de précieux et ne risque pas de passer à travers le pare-brise. Pourtant, je me suis surprise l’autre jour à le protéger de mon bras droit lors d’un freinage d’urgence.

2. Nettoyer les restes de nourriture au coin de la bouche de mon vis-à-vis. Une chose dont mes enfants ont toujours eu horreur. Mais à chaque fois qu’un collègue a un peu de nourriture aux commissures des lèvres ou un peu de sauce tomate sur le menton, je dois me retenir de toutes mes forces pour ne pas mouiller de salive mon index et frotter la joue du collègue en question.

3. Fermer d'abord l’eau chaude. Ado, je passais des heures dans le bain ou sous la douche. Jamais je ne me suis posée la question s’il fallait éteindre d’abord l’eau chaude ou l’eau froide. Maintenant, j’éteins systématiquement l’eau chaude en premier. Pour que la dernière goutte ne soit jamais bouillante.

4. Angoisser à la veille de la rentrée scolaire. Cela fait des années que mes enfants gèrent seuls leur rentrée. Parfois, ils ne dorment même pas chez moi ce soir-là. Pourtant, à chaque fin de vacances, j’ai mal au ventre dès le dimanche midi, je dors mal. Comme si c’était moi qui retournais sur les bancs de l’école.

5. Ne plus supporter l’ordre. Entrer dans un appartement hyper rangé, clean, où chaque chose est à sa place me donne des sueurs froides. Ouhouou! Il y a quelqu’un ici???? Z’êtes tous morts?

6. Ranger les produits de nettoyage en hauteur. J’ai gardé cette habitude de mettre les flacons toxiques dans l’armoire la plus profonde et la plus haute. De ce fait, je suis maintenant la seule à devoir utiliser une chaise pour les attraper, car je suis la plus «petite» de la famille.

7. M’endormir la dernière. Il faut que mes poussins (enfin mes coqs et poules maintenant) soient tous à la maison pour que je puisse trouver le sommeil. Quitte à attendre cinq heures du matin, la tête dodelinant devant la télé. Je ne dors bien que lorsqu’ils sont chez leur copain ou copine en fait!

8. Attraper la main de mes enfants au passage piéton. Oui, cela m'arrive encore. A leur grand désespoir.

9. Pardonner à ses parents. Car je sais maintenant qu’ils ont fait comme ils ont pu.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina