Femina Logo

news société

Les protéines végétales ont le vent en poupe

Les protéines végétales ont le vent en poupe

Les protéines vertes séduisent de plus en plus de Français.

© Les pommes de terre, tellement de caractères

Le livre du Dr Lylian Le Goff, «Je choisis les protéines végétales», paru aux Editions Broché le 1er avril 2015 est révélateur de la tendance. Les consommateurs sont de plus en plus adeptes aux protéines végétales et n'hésitent plus à les mettre dans leur assiette au quotidien pour rééquilibrer leur alimentation.

Dans ce guide pratique des protéines vertes, l'auteure montre comment il est aujourd'hui possible de se détourner d'une alimentation carnée ou purement végétarienne pour éviter les carences en protéines, tout en se faisant plaisir et en mangeant sainement.

Plus économiques, plus diététiques et plus écologiques pour la planète, les protéines végétales font l'objet de nombreuses publications de livres pour apprendre à les identifier et à les cuisiner. Les recettes de Catherine Moreau dans «Protéines végétales, 50 recettes pour manger sain et gourmand», publié chez Broché en janvier 2015, et chez Larousse (collection Saveurs et bien-être), le 7 mai 2015, ou encore «25 glaces vegan» de Marie Laforet aux Editions Broché, en sont quelques exemples. Le Dr Jean-Michel Cohen les met également à l'honneur dans son ouvrage: «Ces 100 aliments qui nous font du bien», sorti le 19 mars chez First Editions.

Trois grandes sources de protéines végétales apportent en effet différentes textures et une variété de saveurs et de couleurs: les céréales (blé, mais, riz, orge), les légumineuses (lentilles, haricots blancs et rouges, soja) et les oléagineux (amandes, noix, cacahuètes).

Une étude CSA/GEPV réalisée auprès des consommateurs français en septembre 2011 notait déjà que 95% des sondés pensent qu'elles sont bonnes pour la santé et indispensables même pour 90% d'entre eux. Deux tiers des répondants se disaient également intéressés par des plats préparés ou pâtisseries à base de protéines végétales.

La forte progression de leur utilisation dans l'agroalimentaire confirme que les industriels l'ont bien compris. Soja, tofu ou seitan, ce nouveau steak végétal, ne sont plus l'apanage des seuls supermarchés bios et séduisent de plus en plus d'adeptes.

L'enseigne Ikea vient quant à elle d'annoncer le lancement de boulettes vegan au menu de ses restaurants. Une alternative à ses fameuses boulettes de viande made in Suède.

Même les grands chefs s'y mettent. Christophe Moret, venu de chez Lasserre où il donnait toutes ses lettres de noblesse au tofu mettant en valeur menus végétariens et aliments de saison, cuisine désormais à l'Abeille légumineuses et céréales attrayantes pour les papilles.

La cuisine d'Alain Ducasse au Plaza Athénée fait elle aussi la part belle aux lentilles vertes et quinoa d'Anjou dans un menu raffiné pour accompagner homards ou poissons.

Les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé font état d'une consommation de protéines animales qui ne devrait pas dépasser 30% sur l'ensemble des apports en protéines par jour, soit environ 0,70g/kg/jour.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.